Baisse de confiance chez les investisseurs

Visa expert
Anais Couraud
Par Anais Couraud
Le 20/12/2018

L’article « Baisse de confiance chez les investisseurs » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Le mois de décembre est peut-être le signe d’un tournant vis-à-vis des marchés financiers. En effet, l’étude réalisée par Natixis Investment Managers révèle que le moral des français est en berne suite à la baisse des indices boursiers.

A noter que depuis janvier 2018, les marchés financiers connaissent des corrections en relation avec les tensions commerciales et géopolitiques qui persistent entre les Etats-Unis, la Chine et du côté de l’Europe avec l’Italie et l’Angleterre. L’indice de la confiance chez les investisseurs est aujourd’hui à son plus bas niveau depuis sa création. A fortiori, nous assistions à une détérioration rapide des marchés depuis le printemps sans discontinuer jusqu’à la fin de l’automne.

Les investisseurs professionnels et particuliers tournent leur regard vers de nouvelles classes d’actifs pour palier à cette baisse.

Le retour du marché américain

Ce baromètre a été créé il y a environ 6 ans. Il mesure l’état d’esprit global et la confiance des investisseurs selon les différents supports d’investissements financiers. En étroite corrélation avec les précédentes baisses des cours de plusieurs indices boursiers, on observe une diminution prolongée de la foi des français sur certains sous-jacents.

En effet, pourtant mis de côté par les investisseurs professionnels depuis presque 4 ans, le marché américain est à nouveau privilégié. Alors que les particuliers, n’avaient jamais cessé de croire à la hausse des indices d’Amérique du Nord, leur confiance est renforcée. D’après les professionnels de la finance, même si l’économie des Etats-Unis est en fin de cycles, les actions américaines présentent un potentiel de gain. La Fed, n’est pas encore intervenue dans ce regain vers les marchés financiers américains et reste sur ses positions d’observatrice de l’économie mondiale.

De plus, la semaine dernière, la Banque centrale américaine a validé une quatrième hausse des taux pour l’année 2018 malgré la forte pression que le président Trump émet à l’encontre de ces directives.

Un attrait vers les obligations

Suite aux incertitudes qui planent au-dessus des tensions commerciales sino-américaines et l’absence de réponse autour du Brexit et de l’Italie, les actions internationales sont affectées. Elles sont la première classe d’actifs délaissées par les investisseurs et engendrent des dégradations sur l’ensemble des marchés financiers et des places boursières. La volatilité en forte hausse, est actuellement établie à 14,2 selon les derniers chiffres. A l’inverse, on note un fort regain vers le marché obligataire. Les experts et les particuliers reviennent massivement vers cet actif délaissé pendant une longue période. Conviction ou position de repli dans l’attente d’un retour positif des marchés financiers ?

Conclusion

La fin d’année fut particulièrement agitée. Lorsque ce type de volatilité fait surface, cela entraîne une certaine nervosité chez les investisseurs obligataires pour la sécurité et la stabilité des rendements. Pour le moment, nous observons une attitude considérée comme plutôt défensive sur les marchés. Les investisseurs s’efforcent avant tout d’éviter les pertes plutôt que de chasser les rendements. Pour suivre l’actualité économique c’est simple : abonnez-vous à notre newsletter ! N’hésitez pas à consulter nos « Focus Marchés » mensuels.

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Anais Couraud , Conseillère en gestion de patrimoine

Après l’obtention d’un BTS Assurance en alternance à Groupama Gan Vie en tant que gestionnaire dans le Pôle Prévoyance, Anaïs ressort forte d’une première expérience dans le domaine de l’assurance de personnes. Par la suite, elle fait le choix de poursuivre ses études en Licence Professionnelle Métiers du Droit Privé à la Faculté de Bordeaux afin d’approfondir les connaissances juridiques et qu’elle a pu appréhender lors de son BTS. Grâce à ces 3 années dans le secteur de la protection de la personnes, Anaïs maitrise les différents produits assurantiels tels que la prévoyance, la santé, la retraite et l’assurance vie. Aujourd’hui, du fait de son intérêt pour les produits financiers et immobiliers, elle entreprend un Master en Gestion de Patrimoine et Marchés Immobiliers à l’INSEEC. Elle rejoint le groupe Net Investissement en 2017 à Bordeaux.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides