1370 milliards de dollars de dividendes distribués en 2018

Visa expert
ANAIS COURAUD AVATAR AUTEUR
Par Anais Couraud
Le 01/03/2019

L’article « 1370 milliards de dollars de dividendes distribués en 2018 » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Au niveau mondial, les entreprises cotées de tous les pays confondus ont versé 1 370 milliards de dollars de dividendes. Une performance record pour l’année 2018 qui s’étend à travers les continents. On observe une croissance nette de 8,5%, soit la plus forte progression depuis 2015. A plus fortes raisons, le dernier trimestre 2018 bat tous les records avec un montant total versé de presque 273 milliards de dollars.
Concrètement, ces 1 370 milliards de dollars versés pourraient se suffire à eux même pour racheter l’ensemble des valeurs du CAC 40 (1 290 milliards d’euros).
De plus, à l’intérieur de ce montant qui dépasse notre imagination, pas moins de 14% a été versé par seulement 20 entreprises cotées. Sur ce podium on trouve deux des plus grosses compagnies pétrolières : Royal Dutch Shell en tête de ce classement, suivie d’Apple et d’Exxon Mobil. Ces 20 entreprises représentent presque 200 milliards de dollars.

Les raisons de cette hausse

Cette forte augmentation est la conséquence positive de la politique fiscale incitative du président américain Donald Trump. En effet, en signe d’une confiance en leur avenir, Trump a allégé la fiscalité pour les entreprise du S&P 500 (les 500 plus grandes capitalisations américaines) afin qu’elle augmente leur distribution de dividendes. Au global, les Etats-Unis et le Canada ont enregistré un montant total de 500 milliards de dollars versés, franchissant un cap jamais atteint dans l’histoire.

Parallèlement, d’autres pays ont été très généreux, en termes de dividendes, tout au long de l’année 2018 : le Japon, la Russie ou encore l’Allemagne ont permis une forte hausse.

En outre, l’indice relatif aux versements des dividende (Janus Henderson) a atteint son pic à 187,3 points. Cet indice qui mesure la variation des dividendes met en lumière l’augmentation de presque 640 milliards d’euros depuis 2009 (10 après sa création).

Une progression plus lente

Néanmoins, malgré une Allemagne qui sort du lot, l’Europe a quant à elle marqué un ralentissement. Le montant des dividendes a tout de même évolué (+ 5,4%), mais plus en douceur. L’Espagne, l’Italie, la Suisse ou la Belgique ont été les freins majeurs à cette hausse. Pourtant, la France ressort comme l’un des payeurs principaux de dividendes.
A noter que, le CAC 40 a versé plus de 46 milliards d’euros à ses actionnaires contre 63,1 milliards d’euros pour la totalité de l’Europe.

Conclusion

De nombreux secteurs ont des croissances plus rapides que d’autres, avec des taux de marges plus importants. Les banques, les assurances, les compagnies pétrolières et depuis peu les entreprises technologiques sont en haut de la liste en ce qui concerne le versement de dividendes. Pour 2019, les professionnels du secteur et l’indice Janus Henderson s’attendent à une nouvelle année record mais reste dans l’expectative d’un ralentissement de la croissance. Les premiers constats sont que les bilans des entreprises sont favorables, notamment aux Etats-Unis.
Néanmoins, la montée des incertitudes vis-à-vis de la croissance mondiale entrainent les investisseurs à agir avec plus de prudence.

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Anais Couraud , Conseillère en gestion de patrimoine

Après l’obtention d’un BTS Assurance en alternance à Groupama Gan Vie en tant que gestionnaire dans le Pôle Prévoyance, Anaïs ressort forte d’une première expérience dans le domaine de l’assurance de personnes. Par la suite, elle fait le choix de poursuivre ses études en Licence Professionnelle Métiers du Droit Privé à la Faculté de Bordeaux afin d’approfondir les connaissances juridiques et qu’elle a pu appréhender lors de son BTS. Grâce à ces 3 années dans le secteur de la protection de la personnes, Anaïs maitrise les différents produits assurantiels tels que la prévoyance, la santé, la retraite et l’assurance vie. Aujourd’hui, du fait de son intérêt pour les produits financiers et immobiliers, elle entreprend un Master en Gestion de Patrimoine et Marchés Immobiliers à l’INSEEC. Elle rejoint le groupe Net Investissement en 2017 à Bordeaux.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides