Bourse : Deutsche Bank dans la tourmente

Visa expert

L’article « Bourse : Deutsche Bank dans la tourmente » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Karl Toussaint du Wast - le 07/10/2016

Depuis le début du mois de septembre, Deutsche Bank est au cœur de la tempête mediatique. En effet, la justice américaine réclame à la banque allemande une amende record de 14 milliards de dollars suite à son implication dans la crise des Subprimes.

Pourquoi une telle baisse en peu de temps ? La banque allemande peut-elle se relever ?

Bourse : Deutsche Bank dans la tourmente

Un mouvement de panique

Deutsche Bank a vu ses actions baisser et a noté son plus bas historique à 10,18 euros en ce début de semaine. Des rumeurs circulent sur des éventuelles déclarations de la chancelière allemande, Angela Merkel, qui refuserait d’aider la banque allemande en cas de défaut sur ces engagements. Ces annonces ont alors créé un véritable mouvement de panique. Les experts s’inquiètent d’un possible krach bancaire en cas de faillite de la banque allemande.

Ces nouvelles négatives poussent les investisseurs à vendre leurs actions ce qui accélère la chute du du cours amorcée depuis le début de l’année. En presque 6 mois, la banque allemande est passée de 31,2 milliards d’euros à 14,7 milliards d’euros de capitalisation, soit une baisse de plus de 50%. Une baisse conséquente qui plonge la Deutsche Bank dans un enfer financier.

Deutsche Bank veut se sauver seule

La banque a déclaré être « déterminée à résoudre ses difficultés par elle-même ». Elle assure n’avoir demandé de l’aide à personne et encore moins au gouvernement. De plus, elle se dit « capable de relever seule les défis qui l’attendent ». Cependant, Deutsche Bank est-elle réellement capable de se relever ? Le groupe bancaire a inscrit une perte de 7 milliards d’euros en 2015. La banque prévoit de supprimer 9 000 postes au niveau mondial et de fermer près de 200 filiales en Allemagne d’ici 4 ans.

Notons que le sujet est d’importance ; si la Deutsche Bank venait à s’écrouler, cela risquerait de toucher la planète entière et pas seulement l’Allemagne, la France, la Grande Bretagne ou les États Unis.

Conclusion

La banque allemande voit donc ses actions chuter au plus bas et un plan d’urgence serait en discussion afin d’aider financièrement le groupe bancaire. En effet, non seulement la banque connaît son plus bas niveau de capitalisation historique en bourse, mais elle est aussi menacée par une lourde amende venant de la justice américaine.

De plus, une crise de liquidités pourrait naître des difficultés à refinancer les activités de ce mastodonte bancaire. Cette panique financière peut-elle toucher la France ? Peut-on parler d’un remake à la Lehman Brothers ? Affaire à suivre.

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides