Crise de panique sur les marchés financiers

Visa expert

L’article « Crise de panique sur les marchés financiers » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 23/02/2016

Depuis le début d’année 2016 les marchés financiers ne cessent de s’agiter. Les investisseurs semblent adopter un comportement de plus en plus prudent, toujours marqués par la dernière crise économique. Mais quelles sont les véritables raisons de cette agitation prolongée ? Nous avons tous en tête la transition du modèle économique Chinois, le prix du pétrole au plus bas, ainsi que les banques revenues dans le tourment en Italie et au Portugal. Ces problématiques nous les connaissons depuis plusieurs mois, cependant quelles sont les raisons fondamentales de cette agitation sur les marchés financiers ?

La panne de l’économie chinoise

Nous avons là l’un des sujets d’interrogation qui pèse le plus sur les marchés financiers. La Chine, 2ème puissance économique mondiale, derrière les Etats-Unis, est donc très observée en ce début d’année. En effet, sa volonté de relancer la demande interne à son pays n’est pas sans conséquence pour le reste du monde. Cependant, il est important de noter que le poids économique de la Chine est de 13% du PIB mondial. Ce qui reste limité quand on voit que la Zone Euro pèse à elle seule 17%.

Chute finance

Les prix bas du pétrole : un avantage ?

Souvent présenté comme un souci majeur, le prix bas du baril de pétrole, qui est une ressource essentielle, n’est pas en proie à déstabiliser l’économie mondiale. Pour cela il faudrait qu’une crise financière soit induite par les variations du prix du pétrole, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Rappelons que ce sont les banques que nous devonsobserver, or elles sont relativement peu exposées au secteur pétrolier.

Les banques dans la tourmente

Les valeurs bancaires sont au centre du séisme boursier. Le phénomène est centré sur l’Europe, les actions des grandes banques européennes sont dans la tourmente depuis l’été 2015. Elles font face à la montée des risques liés aux engagements pris sur les pays émergents ou encore sur les différents secteurs de l’énergie, qui fluctuent à vitesse de course comme nous avons pu l’évoquer auparavant.

Conclusion

Ainsi, la crainte d’une réplique de la crise des subprimes de 2008 est à écourter. En effet, les phénomènes passés et récents ont inquiété les investisseurs qui font preuve de pessimisme et c’est majoritairement cet état d’esprit qui accentue les agitations sur les marchés financiers. La psychologie des opérateurs joue un rôle déterminant. C’est donc la volonté des acteurs de faire une bonne affaire après un creux de marché qui explique les rebonds réguliers après un mouvement de panique en bourse.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides