Hedge funds : encore plus de fermetures

Visa expert

L’article « Hedge funds : encore plus de fermetures » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 25/03/2016

Mauvais temps pour les gérants d’actifs, particulièrement pour les plus audacieux d’entres-eux. Les fermetures des Hedge funds se sont accélérées en 2015. Ce sont des fonds d’investissements non cotés, à vocation spéculative. Ces fonds spéculatifs recherchent des rentabilités élevées et utilisent abondamment les produits dérivés, en particuliers les options. Ils utilisent l’effet de levier, c'est-à-dire la capacité à engager un volume de capitaux, qui soit un multiple plus ou moins grand de la valeur de leurs capitaux propres.

Quelles sont les raisons de ces nombreuses fermetures ? Qu’en est-il, cette année, pour les Hedge Funds ?

Des liquidations en nombre

Durant le troisième trimestre 2015, 257 hedge funds ont été liquidés. Ces chiffres proviennent des dernières statistiques de Hedge Fund Research. Nous pouvons constater une hausse par rapport aux 200 fonds fermés au deuxième trimestre 2015. Depuis début 2014, nous assistons là, à la fin d’année la plus destabilisatrice. Si nous regroupons les 9 premiers mois de l’année 2015, le nombre total de hedge funds liquidés s'établit ainsi à 674, contre 661 sur la période correspondante de 2014.

Certains hedge funds, qui font partis des plus connus, ont fermé récemment, c’est la cas de Fortress Macro Fund ou encore, un fonds macro chez BlackRock. La volatilité des marchés financiers fait de plus en plus de victimes au sein de l’industrie des hedge funds.

Qu’en sera-t-il pour 2016 ?

Depuis le début d’année, ce sont les sous-stratégies dites « systématiques », reposant sur une série de modèles quantitatifs, qui sont à l’honneur. C’est le cas des fonds CTA (marchés de contrat à terme), qui ont gagné 2,99% en février, selon les statistiques de Hedge Fund Research.

Plus de 45% des investisseurs institutionnels prévoient de se tourner vers ces stratégies « systématiques », pour enrichir leur patrimoine financier.

Conclusion

Ainsi, ces dernières années, le vent a été porteur sur les marchés, en conséquence des politiques accomodantes des Banques Centrales. Beaucoup d’acteurs ont profité de cette période et recoivent aujourd’hui de plein fouet, le retour de la volatilité sur les marchés financiers. Effectivement, les paris sur la croissance se révelaient perdants, tout comme les anticipations sur les valeurs de santé américaine ou encore le pétrole. Les Hedge Funds sont donc, directement, touchés par la volatilité des marchés, mais leur avenir ne semble pas compromis pour autant. Nous suivrons l’évolution de ces fonds durant l’année.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides