Interdiction de la fusion entre les bourses de Francfort et Londres

Visa expert
avatar
Par Stéphane van Huffel
Le 07/04/2017

L’article « Interdiction de la fusion entre les bourses de Francfort et Londres » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

"La concentration entre Deutsche Börse et London Stock Exchange aurait considérablement réduit la concurrence" ce qui explique l’interdiction de la fusion entre les bourses de Francfort et Londres d’après Margrethe Vestager, commissaire européenne.

Un refus catégorique par la Commission Européenne

D’après le communiqué du 29 mars, la Commission européenne s’est opposée au projet de fusion des bourses de Londres (LSE) et Francfort (Deutsche Börse). La fusion entre ses deux bourses aurait considérablement réduit la concurrence d’après Margrethe Vestager. « Les parties n’ayant pas proposé les mesures correctives nécessaires pour lever les craintes en matière de concurrence que nous avions exprimées, la Commission a décidé d’interdire la concentration ».

Cette annonce n’a pas été une surprise pour ses deux géants de la bourse. Les relations qu’ils ont pu avoir auparavant semblaient de plus en plus sensibles notamment sur le sujet de la localisation du centre de décision du nouvel ensemble.

Une 3ème tentative sans succès

Ce n’est pas la première fois que les bourses de Francfort et Londres essayaient de s’unir. En effet, les deux opérateurs avaient tenté de fusionner en 2000 puis en 2005 mais sans succès. La Deustche Börse avait également essayé de s’associer en 2011 à NYSE Euronext, avant que celui-ci ne sorte du groupe américain. La Commission européenne, gardienne de la concurrence dans l’UE, adresse très peu de refus, un par an, ce qui est excessivement rare. Si cette fusion avait eu lieu, les Britanniques auraient conservé la tutelle de la supervision européenne et allemande.

Conclusion

Les bourses de Francfort et Londres ne fusionneront pas cette année suite à la décision de la Commission Européenne. Celle-ci a jugé que les deux parties n’ont pas pris les mesures correctives nécessaires. A quand une quatrième tentative ?

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides