La FED met les points sur les « i »

Visa expert
paul avatar
Par Paul Buzy
Le 23/01/2019

L’article « La FED met les points sur les « i » » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

La FED (Federal Reserve), banque centrale américaine, est bien connue pour faire la pluie et le beau temps sur les marchés financiers. Cette dernière poursuit 3 grands objectifs guidant sa gestion : le plein emploi, la stabilité des prix, et des taux d’intérêt à long terme modérés. Ces trois objectifs sont recherchés par les présidents successifs de la FED, de manière indépendante du pouvoir politique. Son président actuel, Jérôme Powell qui a succédé fin 2017 à Janet Yellen tient à le rappeler aux marchés financiers.

La FED à l’écoute du marché

A plusieurs reprises, sur l’année 2018, la FED a remonté ses taux d’intérêts. En effet, l’économie américaine jugée florissante, le comité monétaire de la FED a décidé de stopper progressivement sa politique monét aire accommodante. Concrètement, les taux d’intérêts ont remonté.

Mais c’était sans compter sur le ralentissement de la croissance mondiale, la baisse des marchés financiers, ainsi que le plus long « Shutdown » (fermeture d’une partie des administrations fédérales américaines) de l’histoire rencontré par les Etats-Unis. Ces évènements ont eu pour conséquence une annonce de Jérôme Powell le vendredi 4 janvier lors d’une conférence à Atlanta.

Ainsi le Président de la FED a affirmé que la banque centrale serait « patiente en évaluant comment l’économie évolue ». Les dirigeants de la FED confirment cette tendance, et ont décidé d’instaurer une pause dans l’augmentation des taux, en prônant les principes de « patiente » et « prudence ». Selon Gregori Volokhine de Meeschaert Financial Services, le président de la banque centrale américaine « a dit exactement ce que le marché voulait entendre ».

Le rappel de l’indépendance de son président Jérôme Powell

Dans le prolongement de cette mise au point concernant le niveau des taux d’intérêts, Jérôme Powell réaffirme son indépendance et celle de la FED vis à vis de la politique américaine. Cette annonce n’est pas neutre : en effet, le président de la banque centrale américaine est vivement critiqué par Donald Trump.

En cause, sa politique concernant la montée des taux d’intérêt qui, selon le Président américain, nuit à sa politique économique. Dans ce contexte, Jérôme Powell a tenu à « mettre les points sur les « i » quant à cette dissonance de point de vue avec l’hôte de la Maison Blanche. Ainsi, il répond « non », lorsqu’on lui demande s’il donnerait sa démission si le Président Donald Trump le lui demandait. Le patron de la Banque centrale en a profité pour rappeler que la Fed avait "une culture très solide pour agir de manière apolitique".

Conclusion

Cela étant, l’année 2019 s’annonce compliquée pour Jérôme Powell, qui a prévu d’augmenter la fréquence de ses prises de paroles. Les marchés financiers attendent davantage de clarté de la banque Centrale américaine, notamment au niveau de sa communication. Toujours est-il que la Banque Centrale joue correctement son rôle, et reste disposée à s’adapter aux fluctuations du marché. Reste à voir si la hausse des taux initialement annoncée sur l‘année 2019 aura bien lieu.

À propos de l'auteur

Paul Buzy , Chef de projet patrimonial

Diplômé d’un Master en Gestion de Patrimoine et Immobilier à l’INSEEC, Paul BUZY rejoint l’équipe de Netinvestissement en 2018, après y avoir effectué son stage de fin d’études. Les différents postes qu’il a occupés précédemment dans des établissements bancaires le pousse finalement à opter pour l’indépendance et il fait le choix d’exercer le métier de chef de projet patrimonial au sein du cabinet le plus disruptif de la place.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides