Les profits de JP Morgan et Citygroup en forte hausse

Visa expert

L’article « Les profits de JP Morgan et Citygroup en forte hausse » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Adrien Dumarty - le 26/04/2017

JP Morgan et Citygroup ont lancé la nouvelle saison des résultats et ceux-ci semblent prédire une augmentation des profits.

Une belle année 2017 pour Wall Street

Les profits de JP Morgan et Citygroup en forte hausse

Avec l’instabilité du marché, la déréglementation des banques, l’augmentation des taux d’intérêts et la baisse des impôts tout semblent être réunis pour que l’année 2017 profite à Wall Street. Jeudi dernier, les résultats présentés donnent déjà une vue d’ensemble profitable à la plus grande banque du pays JP Morgan. Celle-ci a déclaré des profits augmentant de 17% par rapport à la même période de 2016, soit 6,45 milliards de dollars.

Pour Citygroup, la tendance est équivalente car elle annonce également une hausse de 17% et son résultat net avoisine plus de 4 milliards de dollars. Ces chiffres montrent que l’Europe se porte un peu mieux et l’entreprise financière Citygroup a fait état d’un doublement de ses profits dans les zones Europe, Afrique et Moyen-Orient. Pour ces deux entreprises financières, la banque d’investissement s’impose comme le grand moteur de croissance.

Avantages et inconvénients pour la banque de détails

La banque de détails peut se réjouir car depuis 2009, l’affaiblissement des taux d’intérêts réduisait les profits qu’elle tirait de ses activités de crédit. Sa marge d’intérêt était minime mais la hausse des taux amorcée par le Réserve fédérale va tout changer.

Suite à la demande des régulateurs, les banques américaines ont pu chiffrer leurs profits et JP Morgan calcule qu’une augmentation de 1 point augmentera ses profits avant impôts soit environ 2,8 milliards de dollars. Sa marge nette d'intérêt a déjà augmenté de 6 % au premier trimestre, et la direction prévoit qu’elle augmentera de 4,5 milliards cette année.

Malgré tous ses avantages, la hausse des taux a néanmoins des inconvénients. En effet, les emprunteurs ont beaucoup de mal à rembourser leur dette car les taux d’intérêts sont trop élevés. De plus, cette hausse provoque un accroissement des mauvais payeurs dans un délai de 18 à 24 mois.

Conclusion

Malgré ces bons résultats, la situation pourrait néanmoins se tendre en cours d'année car JP Morgan prédit 5 milliards d'impayés sur l’année 2017. Les prêts étudiants et les crédits à la consommation (en particulier automobiles) constituent les plus grands points d'inquiétude.

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Adrien Dumarty , Responsable Allocation financière

Diplômé d’une licence de droit et d’un master de gestion de patrimoine de l’université de Bordeaux, Adrien Dumarty rejoint dès la fin de ses études le cabinet Bordelais du groupe Wast and Van. La formation qu’il reçoit et son sens de l’entreprenariat le conduisent rapidement à prolonger sa collaboration avec le groupe en qualité d’analyste financier. La qualité de son travail et de son expertise l’amène à évoluer rapidement vers le poste de responsable Middle Office de la division Finance du Groupe pour les cabinets et pour le site Netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides