Marchés obligataires : vers la fin de la hausse ?

Visa expert

L’article « Marchés obligataires : vers la fin de la hausse ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Karl Toussaint du Wast - le 25/10/2016

Le 20 octobre dernier se tenait la réunion du conseil des gouverneurs de la Banque Centrale Européenne (BCE). Le Président de la BCE, Mario Draghi, a ainsi fait le point sur les nouvelles prévisions de croissance et d’inflation. Depuis quelques mois déjà, les marchés craignent une remontée des taux. Effectivement, cela fait quelques jours que les taux reprennent du poil de la bête et affiche une nette augmentation.

Quelles ont été les annonces de la dernière réunion de la BCE ? Pourquoi une telle remontée des taux ?

La réunion de la BCE

La réunion de la BCE

Mario Draghi, le Président de la Banque Centrale Européenne a déclaré ce jeudi dernier que les taux d’intérêt ne changeront pas pour 2017. Le taux principal reste quant à lui toujours à 0,00%. Effectivement, le Président souhaite que la BCE continue ses achats de titres sur les marchés afin de soutenir la croissance et l’inflation. Il a affirmé vouloir « continuer à agir, si nécessaire, en utilisant l’ensemble des instruments de son mandat ». De nombreuses questions n’ont cependant pas été résolues lors de cette réunion. Mario Draghi a alors donné un nouveau rendez-vous : le 8 décembre prochain, afin d’en savoir un peu plus sur les réelles motivations de la BCE.

Une remontée des taux

Les marchés obligataires ont noté une nette augmentation des taux de rendement de 38% en seulement 3 mois. Par exemple, le taux à 10 ans allemand est passé de -0,15% à +0,06%. Le taux à 10 ans britannique a, quant à lui, augmenté de 0,60% à 1,20%. Une éventuelle réduction des achats de titres aurait été mentionnée et les rumeurs sur le « tapering » (ralentissement des achats d’actifs) ont rendu le marché nerveux. Mario Draghi a toutefois déclaré « nous n'avons pas discuté de tapering. […] Un arrêt soudain des achats de titres, je pense que c'est improbable ».

Conclusion

Mario Draghi ne s’est pas trop étendu sur les nombreuses interrogations concernant le programme de la BCE. Le 8 décembre aura de nouveau lieu une réunion du conseil des gouverneurs. A ce sujet, l’économiste Valentin Bissat a déclaré que « nous en saurons plus sur la stratégie à venir de la BCE lors de sa prochaine réunion, où elle présentera ses prévisions de croissance et d’inflation jusqu’en 2019 ». C’est donc une affaire à suivre...

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides