La BCE à la manœuvre : les bourses remontent

Visa expert

L’article « La BCE à la manœuvre : les bourses remontent » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Guilhem Garcia - le 09/11/2015

Mario Draghi a ouvert le bal des banquiers centraux. Après les déclarations de la FED qui avaient semé le doute sur les grandes places boursières, « Super Mario » a su trouver les mots pour rassurer le monde financier. En effet, suite à son discours, nous avons assisté à une belle reprise du CAC 40. Mais quel est donc le secret de Mario DRAGHI qui à chacune de ses interventions remet les marchés en confiance.

La BCE à la manœuvre : les bourses remontent

La parole et les actes

Concrètement, la BCE n’a pas pris de mesures supplémentaires à ce jour. Mais le discours était très clair. Si l’économie en a besoin, elle interviendra et mettra en œuvre les moyens qu’il faudra. Il a même été question de mesures non conventionnelles. Ainsi, en l’absence de décisions concrètes des gouverneurs de la BCE, Mario Draghi s’est montré très offensif pour les mesures à venir. Il prévoit ainsi une baisse des taux des prises en pension, une augmentation des rachats d’actifs aux banques et un élargissement des actifs éligibles au programme.

Pour résumer ces différentes annonces, tous les moyens disponibles seront mis en œuvre pour relancer le crédit sur le continent européen. La BCE pourrait aller jusqu’au doublement des injections monétaires et à la prolongation de son intervention au-delà de 2016. Bien que rassurant pour les marchés, c’est également un message fort envoyé à la banque centrale américaine pour limiter une réévaluation de l’Euro face au dollar. Cette annonce aurait pu faire naître un vent de panique puisqu’elle montre tout de même que la reprise n’est pas encore assez installée.

La confirmation par les chiffres : forte hausse du CAC40

Dans la semaine de cette annonce le CAC 40 a repassé la barre des 4900 points. Nous sommes aujourd’hui à plus de 15% de hausse depuis le début de l’année. Ces bons résultats boursiers sont confirmés par divers indices économiques. Ainsi les indicateurs d’activité industrielle montrent une nette accélération notamment en France et en Allemagne. De la même manière, les indicateurs de la consommation montrent une amélioration sur le vieux continent même si elle est moins marquée en France.

La reprise est bien présente, soutenue également par le secteur du bâtiment qui retrouve un niveau d’activité de plus en plus conséquent. Nous pouvons même imaginer que si le scandale Volkswagen n’était pas venu freiner la reprise boursière, nous aurions déjà un CAC 40 au-delà des 5000 points, et une confiance des ménages retrouvée qui aurait fait un socle solide pour confirmer la reprise économique.

Conclusion

Une fois de plus, Mario Draghi aura trouvé les mots justes pour rassurer le monde économique européen et mondial. Les stratégies et les moyens présentés ont encore une fois montré l’importance des instances européennes dans le développement économique de l’Europe. Face aux géants américain et chinois, la BCE n’a jamais eu une si grande importance.

À propos de l'auteur

Guilhem Garcia , Conseiller en gestion de patrimoine

Après l’obtention d’un Master en gestion de patrimoine, Guilhem débute sa carrière au sein d’une grande banque régionale. Après 10 ans de carrière dans différents groupes bancaires, où il a occupé des postes de conseiller clientèle professionnel à gestionnaire en patrimoine, il décide d’ouvrir son cabinet spécialisé en prévoyance et patrimoine auprès d’un des grands assureurs de la place. Son désir d’indépendance et d’évolution professionnelle, le pousse naturellement à rejoindre début 2014 le groupe WAST AND VAN en tant que consultant en gestion de patrimoine sénior.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides