Focus marchés (01/06/2016)

Visa expert
Franck Fargerelle avatar auteur
Par Franck Fargerelle
Le 01/06/2016

L’article « Focus marchés (01/06/2016) » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Marchés boursiers / Décryptage

Au cours des trois dernières semaines, les marchés boursiers mondiaux ont opéré un véritable revirement de tendance effaçant par la même occasion la quasi-totalité des pertes générées lors des fluctuations baissières de la Mi-Janvier. Ce rebond généralisé trouve notamment son origine dans une amélioration des données macro-économiques mondiales, une prise de position ferme de la part des principales Banques Centrales et une dissipation des risques politiques pesant sur l’environnement économique Européen.

Sur le vieux continent, les multiples interventions de la Banque Centrale Européenne ont eu raison des tensions présentes jusqu’alors sur les marchés actions, les investisseurs s’intéressant davantage aux fondamentaux économiques, à savoir la hausse des perspectives de croissance en Europe et en France, le rebond de la consommation des ménages et l’assainissement du marché du crédit. La levée des risques politiques (Grexit, Brexit) a participé fortement à cette reprise, les derniers sondages plaidant pour un maintien du Royaume Uni dans la zone européenne.

Outre Atlantique, la Réserve Fédérale lève progressivement les incertitudes quant à la prochaine remontée de taux prévue pour les mois de Juillet ou Septembre 2016 au regard de l’assainissement des données macro-économiques (Hausse de la consommation des ménages, rebond de l’immobilier au second trimestre). Cette nouvelle a eu pour effet positif un rétablissement de la confiance des investisseurs dans l’avenir de la première puissance mondiale.

Le maintien du pétrole et du secteur des matières premières sur des plus hauts depuis la fin de l’année 2015 contribue à l’apaisement généralisé des marchés boursiers qui ont relégué au second plan les craintes récurrentes quant au risque d’une récession mondiale au profit d’une approche plus fondamentale de l’environnement macro et micro économique.

Nos convictions

Nos convictions

Si l’amélioration des principales données économiques et l’accueil favorable des investisseurs quant à la normalisation de la politique monétaire de la Réserve Fédérale a permit un rebond marqué des marchés actions et obligations au cours des dernières semaines, l’environnement économique Américain n’en demeure pas moins fortement fragilisé comme en témoigne le recul croissant des secteurs liés à l’industrie pénalisés par l’appréciation continue du dollar.

Des tensions devraient également voir le jour dans les prochains mois sur les marchés obligataires qui seront impactés négativement par la future remontée des taux dont la principale conséquence réside dans un renforcement du dollar néfaste aux investissements des entreprises et une sortie massive des investisseurs désireux d’encaisser leurs gains.

En dépit d’une fébrilité du secteur Bancaire, on assiste à un momentum Européen porté par la mise en place d’une dynamique haussière largement profitable aux entreprises et aux investisseurs de la zone. Le renforcement de la politique monétaire mené par Super Mario prévu pour le mois prochain et qui sera matérialisé par la mise en place d’un mouvement de rachat de dettes d’entreprises à hauteur de 5 à 10 milliards mensuels va fortement participer au maintien de cette tendance à moyen/long terme. Le franchissement de la zone des 4 600/ 4 700 points est un seuil clé attestant de la solidité du rebond de l’indice parisien et de son potentiel à revenir frôler les 5 200 points (niveau constaté au début du mois d’Aout 2015).

A l’instar du Japon qui connaît des temps difficiles (Baisse des perspectives de croissance, recul du secteur industriel) et ce malgré une importante réforme budgétaire et fiscale, les marchés émergents vont rentrer rapidement dans une zone d’accalmie plombés par la hausse du dollar et la normalisation de la politique monétaire de la Réserve Fédérale.

À propos de l'auteur

Franck Fargerelle , Directeur Stratégie entreprise

Franck Fargerelle débute sa carrière dans le secteur immobilier à la fin des années 90. En 2000, il intègre la Banque Cortal Consors en tant que conseiller financier avant d’occuper le poste de Directeur Commercial. En 2006, il intègre Fidelity AM, la plus importante société de gestion de fonds indépendante au monde où il y entre en tant que Directeur Associé sur le marché Français spécialisé dans la distribution de fonds d’investissements. En parallèle, Franck est également chargé d’enseignement à Science-politique. Après 10 ans passés chez Fidelity il décide de rejoindre Netinvestissement en s’y associant afin d’y créer l’entité Corporate par le biais de Netinvestissement Entreprise.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides