Focus Marchés (07/11/2018)

Visa expert
Franck Fargerelle avatar auteur
Par Franck Fargerelle
Le 06/11/2018

L’article « Focus Marchés (07/11/2018) » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Depuis le début du mois, le marché des actions régresse sensiblement. La guerre commerciale conduite par les Etats-Unis commence à produire des effets négatifs sur les marchés financiers, à l’instar de la politique de relance menée par le Président Donald Trump. De plus, les prévisions de croissance mondiale ont été révisées à la baisse et les hypothèses d’inflation ont été revues à la hausse (effet collatéral à la guerre commerciale). Dans certaines zones géographiques se créent des tensions sur les salaires.

La très faible visibilité des marchés liée aux incertitudes géopolitiques (Brexit, budget italien, guerre commerciale, etc.) n’incite donc pas les entreprises à prévoir des plans d’investissements. Majoritairement, celles-ci se servent des liquidités dont elles disposent pour racheter leurs propres actions, en particulier aux Etats-Unis. Ce phénomène explique la progression exceptionnelle observée à Wall Street.

Sur le mois d’octobre, le cours des actions a beaucoup baissé. Cette nouvelle météo, traduite par la guerre économique entre la Chine et les USA a provoqué de lourdes tensions et aura un impact sur la croissance économique et sur les bénéfices futurs des entreprises. Cette semaine, l’attention a été monopolisée par les élections américaines de mi-mandat mais ces dernières ne devraient toutefois pas canaliser les marchés. Entre les élections, la guerre économique et l’évolution du cycle économique, de nombreux scénarios peuvent être construits, avec des dépendances et des causalités bien différentes.

De plus, la remontée des taux d’intérêt aux Etats-Unis et la situation très délicate de certains pays émergents devraient dégrader les perspectives sur la croissance économique mondiale dans les mois qui viennent. Pour le moment, la baisse des indices semble être limitée (le CAC 40 NR est proche de 0 depuis le début de l’année). Toutefois, cela masque de fortes dispersions de performances entre styles et secteurs.

Nos convictions

À la suite des différents comportements des marchés, il nous semble primordial de ne pas céder à la panique et d’encourager ce canal baissier en vendant nos positions ; en effet, l’irrationnel peut être un vecteur de baisse supplémentaire et surtout pas un catalyseur.

Cependant, cette volatilité a ouvert des fenêtres d’investissements qui doivent vous encourager à sortir des supports sans risque et profiter de ces points d’entrées sur des fonds actions et notamment de type « value » ou sur des fonds structurés. Il est probable que cette volatilité perdure encore, mais l’histoire nous a montré que les marchés sont parfois comme les enfants, ils peuvent s’exciter à l’approche de Noël, on parle alors d’un possible rallye de fin d’année.

À propos de l'auteur

Franck Fargerelle , Directeur Stratégie entreprise

Franck Fargerelle débute sa carrière dans le secteur immobilier à la fin des années 90. En 2000, il intègre la Banque Cortal Consors en tant que conseiller financier avant d’occuper le poste de Directeur Commercial. En 2006, il intègre Fidelity AM, la plus importante société de gestion de fonds indépendante au monde où il y entre en tant que Directeur Associé sur le marché Français spécialisé dans la distribution de fonds d’investissements. En parallèle, Franck est également chargé d’enseignement à Science-politique. Après 10 ans passés chez Fidelity il décide de rejoindre Netinvestissement en s’y associant afin d’y créer l’entité Corporate par le biais de Netinvestissement Entreprise.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides