L'essentiel sur les marchés (29 mai 2019)

Visa expert
paul busy
Par Paul Buzy
Le 29/05/2019

L’article « L'essentiel sur les marchés (29 mai 2019) » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

En résumé :

À la suite d’un nouveau bras de fer entre Donald Trump et la Chine, les indices mondiaux ont reculé pour la première fois de 4.5% depuis le 01 janvier. Ce sujet toujours très sensible pour les investisseurs ne déstabilise pourtant pas le président des Etats-Unis bien déterminé à maintenir Pékin sous pression. Ainsi, nombreuses sont les incertitudes qui encerclent le commerce et la croissance économique mondiale. Du côté de l’Europe, c’est une nouvelle fois l’Italie qui attire l’attention au sujet du déficit transalpin.

Dette italienne : Bruxelles annonce des sanctions

Ayant son siège à Bruxelles, la Commission européenne pense à enclencher une procédure de durcissement face au déficit Italien jugé trop excessif. D’après différentes sources, le pays n’aurait pas respecté les règles budgétaires européennes imposées par Bruxelles. Cette nouvelle poussée de fièvre fait d’ailleurs progresser le taux d’intérêt à 10 ans de l’Italie. Ce problème auquel doit faire face le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini débutera le 5 juin prochain et sera déterminant pour l’économie italienne.

La guerre commerciale entre les Etats-Unis et la chine perdure

Sans surprise, les incertitudes engendrées par la guerre commerciale se répercutent massivement sur la croissance chinoise. De son côté, le FMI (fonds monétaire international) a averti que cette guerre commerciale si elle perdure risquerait de compromettre le rebond économique mondial attendu pour le second semestre de l’année.

À partir du 1er juin, la Chine a prévue d’augmenter ses droits de douane sur 60 milliards de marchandises américaine. Donald Trump quant à lui envisage d’imposer des tarifs douaniers additionnels. Si un tel scénario se concrétise, c’est sans doute l’ensemble des importations de la Chine qui se verraient impactés par des surtaxes. Pour éviter un tel contexte, même les grandes marques comme Nike, Adidas et Puma écrivent à Donald Trump lui demandant de trouver un accord avec Pékin.

Conclusion

Après avoir été durement touché par la guerre commerciale l’année dernière, le marché chinois a presque comblé l’intégralité de son retard en un seul trimestre. Sur les marchés, le début d’année marque un des meilleurs premier trimestre ces dernières années. Pour les investisseurs, l’achat d’actifs risqués a été plus que payant. De retour sur le devant de la scène ces dernières semaines, cette guerre entre les Etats-Unis et la Chine ont de nouveau diluées les performances réalisées et font toujours planer l’incertitude.

À propos de l'auteur

Paul Buzy , Chef de projet patrimonial

Diplômé d’un Master en Gestion de Patrimoine et Immobilier à l’INSEEC, Paul BUZY rejoint l’équipe de Netinvestissement en 2017. Les différents postes qu’il a occupés précédemment dans des établissements bancaires le poussent finalement à opter pour l’indépendance et il fait le choix d’exercer le métier de chef de projet patrimonial au sein du cabinet le plus disruptif de la place.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides