Focus Marchés (02/11/2016)

Visa expert

L’article « Focus Marchés (02/11/2016) » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Adrien Dumarty - le 02/11/2016

Marchés Boursiers / Décryptage

Marchés Boursiers / Décryptage

► Les principaux marchés boursiers mondiaux ont entamé le quatrième trimestre 2016 sur une note hésitante due pour l’essentiel à un manque de visibilité des investisseurs quant à l’issue des élections présidentielles Américaines, aux tensions entourant le marché obligataire (Contradiction des rendements des obligations d’Etat et privées) et le secteur des matières premières.

► Outre Atlantique, l’économie Américaine continue de bénéficier de la hausse de la confiance des investisseurs, de la stabilité du marché de l’emploi et de la progression des mises en chantier. Ces principaux indicateurs économiques laissant supposer une reprise momentanée du marché Américain. L’attention des investisseurs étant désormais tournée vers l’issue de la Réunion de la Réserve Fédérale qui doit se prononcer ce mercredi sur l’évolution au cours des prochains mois de sa politique monétaire (précision quant à la date de la prochaine hausse des taux).

► Du côté du Vieux Continent, les investisseurs bénéficient favorablement des signaux de reprise au Royaume Uni et de l’éloignement du risque de déflation (dépréciation progressivement de la devise / maintien de l’attractivité des actions britanniques). Des incertitudes persistent tout de même quant à la concrétisation de la sortie du pays de la zone euro et plus particulièrement quant aux modalités de mise en œuvre de cette dernière (ouverture des négociations relatives aux accords commerciaux).

► Les marchés émergents poursuivent leur reprise, soutenus par une stabilisation du produit intérieur brut (PIB) des principales économies et par les premiers effets positifs des grandes mesures monétaires mises en place par le Gouvernement Chinois au cours des derniers mois.

► Du côté du marché obligataire, les différentes mesures d’assouplissement monétaire mises en place par la Banque Centrale Européenne, ainsi que par la Réserve Fédérale ont eu pour principale conséquence d’entrainer le rendement des obligations à la baisse. Ces dernières présentent désormais un déséquilibre entre le rendement généré et la prise de risque associée.

Nos convictions

Nos convictions

En dépit de l’amélioration actuellement constatée de l’économie Américaine, nous continuons de privilégier une approche prudente et tactique dans la sélection des valeurs de la zone en vue de profiter de potentiel offert par cette classe d’actifs tout en se protégeant d’un éventuel retournement de situation. Le risque d’une entrée en récession de l’économie au cours des prochaines années ne devant pas être reléguée au second plan.

Nous menons une stratégie similaire dans le cadre de nos investissements sur les marchés émergents notamment du fait de l’absence d’une véritable tendance à long terme et des faiblesses persistantes quant au niveau d’endettement des principales économies et quant aux investissements privés.

Au sein de nos allocations, nous conservons une prépondérance marquée pour les actions européennes qui ont repris progressivement au cours des derniers mois un biais haussier après un début d’année difficile. Notre stratégie demeure essentiellement axée sur la diversification des classes d’actifs composant nos portefeuilles ainsi que sur la combinaison de fonds financiers aux politiques et aux champs d’investissement à la fois différents et complémentaires en vue de lisser les éventuelles fluctuations des marchés boursiers tout en bénéficiant des potentiels de performant offert par les marchés boursiers mondiaux.

À propos de l'auteur

Adrien Dumarty , Responsable Allocation financière

Diplômé d’une licence de droit et d’un master de gestion de patrimoine de l’université de Bordeaux, Adrien Dumarty rejoint dès la fin de ses études le cabinet Bordelais du groupe Wast and Van. La formation qu’il reçoit et son sens de l’entreprenariat le conduisent rapidement à prolonger sa collaboration avec le groupe en qualité d’analyste financier. La qualité de son travail et de son expertise l’amène à évoluer rapidement vers le poste de responsable Middle Office de la division Finance du Groupe pour les cabinets et pour le site Netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides