Focus marchés (08/03/2017)

Visa expert

L’article « Focus marchés (08/03/2017) » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Adrien Dumarty - le 08/03/2017

Marchés Boursiers / Décryptage

Marchés Boursiers / Décryptage

► Le mois de février a été marqué par une série de données positives largement profitables aux grands indices boursiers Américains et Européens. Les principaux indicateurs économiques publiés au cours des dernières semaines ont mis en avant le maintien du plein emploi et une stabilisation de l’inflation supérieure à 2% aux Etats Unis ainsi qu’un éloignement du risque de déflation en Europe. A cela s’ajoute une amélioration du marché immobilier comme en témoigne la hausse des constructions de logements neufs aux Etats Unis.

► Cette stabilisation à la hausse de l’environnement macro-économique mondial a engendré une décorrélation significative entre les marchés actions et obligataires qui évoluent désormais dans un sens commun.

► Outre Atlantique, la volonté exprimée par la Présidente de la Réserve Fédérale, Janet Yellen de procéder à un durcissement de sa politique monétaire a été largement intégrée par les investisseurs mondiaux qui y voient un signal de reprise de cycle fort. Soutenu par l’amélioration des fondamentaux économiques Américains et du redressement des perspectives de croissance, ce durcissement passera notamment par une augmentation du nombre de hausse des taux opérés au cours de l’année 2017.

► La promesse faite par Donald Trump de la mise en place d’un plan de relance fiscal « Phénoménal » couplé à une hausse des dépenses d’infrastructures participent fortement à la remontée du marché boursier Américain.

► Du côté du Vieux Continent, la Banque Centrale Européenne semble emprunter un chemin similaire à celui de la Réserve Fédérale. L’évolution à la hausse des perspectives d’inflation en zone euro, et notamment en France, en Allemagne et en Espagne, pousse cette dernière à entamer son propre tapering en 2018.

Nos convictions

Nos convictions

Nous restons positifs sur les actifs risqués au sein de nos portefeuilles financiers avec une prépondérance donnée aux marchés actions européens et Américains. Dopés par l’amélioration de la croissance mondiale et l’éloignement du risque de récession en Europe et aux US, ces derniers devraient poursuivent le rallye haussier débuté à la mi-décembre.

Il convient de conserver néanmoins une grande vigilance sur l’évolution de l’indice phare Français sur fonds de risque politique marqué à l’approche des élections présidentielles. A cette fin, une évolution de la stratégie d’investissement sera à opérer en cas de hausse trop prononcée de la prime de risque par rapport au potentiel de performance espéré.

Parallèlement, nous avons procédé à une réduction de notre exposition au marché obligataire. L’environnement actuel est marqué par un renforcement des taux d’intérêts, laissant présager une baisse des rendements des obligations au cours des moins à venir.

Du côté des valeurs émergentes, nous continuons de faire preuve de prudence à l’égard de ces dernières dans l’attente de la concrétisation de la politique menée de Donald Trump en matière de commerce extérieur. Celles-ci restent fortement corrélées à l’économie et la monnaie Américaine.

Néanmoins, les valeurs émergentes continuent de revêtir des avantages au travers de fonds diversifiés flexibles du fait notamment de la faiblesse de leurs monnaies et de l’amélioration de leurs niveaux d’endettement et de l’assainissement de leurs balances courantes.

À propos de l'auteur

Adrien Dumarty , Responsable Allocation financière

Diplômé d’une licence de droit et d’un master de gestion de patrimoine de l’université de Bordeaux, Adrien Dumarty rejoint dès la fin de ses études le cabinet Bordelais du groupe Wast and Van. La formation qu’il reçoit et son sens de l’entreprenariat le conduisent rapidement à prolonger sa collaboration avec le groupe en qualité d’analyste financier. La qualité de son travail et de son expertise l’amène à évoluer rapidement vers le poste de responsable Middle Office de la division Finance du Groupe pour les cabinets et pour le site Netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides