Focus marchés (11/10/2017)

Visa expert

L’article « Focus marchés (11/10/2017) » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Adrien Dumarty - le 11/10/2017

Marchés Boursiers / Décryptage

Marchés Boursiers / Décryptage

► Globalement les marchés boursiers mondiaux continuent de bénéficier favorablement de l’évolution à la hausse des principales places boursières (Dow Jones +4.48% / Cac 40 + 4.87% / EuroStoxx 50 +4.69%) entamée au début du mois de Septembre. Ce revirement de tendance s’explique, pour l’essentiel, par une amélioration de la situation économique mondiale.

► Du côté Européen, les marchés bénéficient d’un contexte économique favorable et assaini sur fond d’une amélioration des indicateurs économiques (Hausse de l’indice des ventes au détail / Hausse de la production industrielle / Amélioration des perspectives de croissance pour 2018 supérieures à 2.2%). Ces éléments ont notamment participé à un regain de confiance des investisseurs dans le devenir de la zone euro et ce indépendamment de la forte appréciation de la monnaie unique face au dollar américain.
Parallèlement, cette amélioration significative de la croissance économique européenne, a engendré une crainte des investisseurs quant à l’accélération du durcissement de la politique monétaire menée par la Banque Centrale Européenne. Celle-ci devant passer en premier lieu par une réduction du programme de rachat d’actifs mis en place en 2015 en vue de lutter contre le risque de déflation au sein de la zone euro.

► Outre Atlantique, en dépit des performances historiques enregistrées au cours de la semaine passée, les investisseurs anticipent progressivement la fin du cycle économique américain. Cette anticipation se fonde notamment sur la publication de mauvaises données économiques (Baisse de l’emploi / Hausse des crédits à la consommation), ainsi que sur les incertitudes pesant sur la mise en place effective de la réforme fiscale promise par Donald Trump lors de sa campagne électorale.
A cela s’ajoute la future nomination du successeur de l’actuelle Présidente de la Réserve Fédérale, Janet Yellen, qui pourrait conduire plus rapidement que prévu à une normalisation de sa politique monétaire suivant le candidat élu. Cette dernière annonce a eu pour conséquence la mise en place d’un climat de défiance au sein des investisseurs mondiaux.

► Du côté des pays émergents, après un mois de Septembre difficile marqué par une baisse des marchés émergents, les principales économies continuent de bénéficier de solides fondamentaux économiques et d’un fort soutien de l’économie mondiale (Hausse des flux commerciaux / Hausse des dépenses des entreprises).

Nos convictions

Nos convictions

Comme en témoigne la hausse enregistrée par les marchés actions européens au cours du dernier mois (+2.5%), la zone euro jouit d’un fort potentiel de croissance. Malgré l’existence d’un risque de marché matérialisé par la normalisation de la politique monétaire de la BCE, nous conservons une appétence prononcée pour les actions européennes. Nous demeurons également favorables sur les actions émergentes évoluant à la hausse depuis le mois de Janvier 2017.

Parallèlement, nous restons prudents sur les actions américaines via le recours à des fonds diversifiés flexibles, en vue de se prémunir contre les éventuelles secousses de marchés engendrées par la concrétisation des risques politiques et économiques présents Outre Atlantique.

Du côté des marchés obligataires, nous avons procédé à une réduction de notre exposition. L’environnement actuel marqué par une normalisation des politiques monétaires menées par les principales banques centrales laissant présager une baisse des rendements des obligations au cours des moins à venir.

À propos de l'auteur

Adrien Dumarty , Responsable Allocation financière

Diplômé d’une licence de droit et d’un master de gestion de patrimoine de l’université de Bordeaux, Adrien Dumarty rejoint dès la fin de ses études le cabinet Bordelais du groupe Wast and Van. La formation qu’il reçoit et son sens de l’entreprenariat le conduisent rapidement à prolonger sa collaboration avec le groupe en qualité d’analyste financier. La qualité de son travail et de son expertise l’amène à évoluer rapidement vers le poste de responsable Middle Office de la division Finance du Groupe pour les cabinets et pour le site Netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides