Focus marchés (12/07/2017)

Visa expert

L’article « Focus marchés (12/07/2017) » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Adrien Dumarty - le 12/07/2017

Marchés Boursiers / Décryptage

Marchés Boursiers / Décryptage

L’annonce faite à Lisbonne par Mario Draghi, actuel président de la Banque Centrale Européenne (BCE), a suscité un mouvement de défiance à l’égard des investisseurs européens et internationaux et ce indépendamment de la forte reprise de la croissance Européenne observée depuis le début de l’année. Ce dernier ayant fait part de sa volonté de procéder à une stabilisation de sa politique par le biais d’un resserrement monétaire plus précoce que prévu.

► Cette annonce a notamment eu pour conséquence une hausse de la monnaie unique par rapport au dollar qui enregistre une baisse de 1.6%, ainsi qu’une forte rotation sectorielle soutenue également par la chute des cours du pétrole. En dépit, du dernier accord de l’OPEP (Organisation des Principaux pays Exportateurs de Pétrole) visant à maintenir le prix du baril aux alentours des 50 dollars, les niveaux de production et de stockage restent très élevés depuis le début de l’année.

La baisse du dollar a entrainé des tensions quant au taux de croissance de l’économie Américaine, ce qui a eu pour effet de mettre en exergue celles entourant l’avenir de la politique monétaire de la Réserve Fédérale. Janet Yellen vise une stratégie de durcissement identique à celle menée par la BCE et prend la forme d’un rapprochement des échéances relatives à la hausse des taux directeurs.

Du côté des valeurs internationales, les investisseurs assistent à une consolidation des marchés et ce malgré les actuelles incertitudes liées à la normalisation des politiques monétaires menées par les principales Banques Centrales. Les valeurs émergentes, quant à elles se distinguent par un niveau de progression historique dû particulièrement à leur forte décote vis-à-vis des valeurs européennes et américaines et à la faiblesse de leur devise.

► Après avoir évolué à la baisse au cours des derniers mois, le secteur des matières premières et du pétrole semble opérer un retournement comme en témoigne la hausse des cours du pétrole observé en ce début de semaine (+1 Dollar) et qui est venu au soutien des marchés boursiers mondiaux. Ce rebond s’explique notamment par une forte diminution des stocks aux Etats-Unis.

Nos convictions

Nos convictions

En dépit des turbulences observées sur l’ensemble des marchés boursiers mondiaux sous fonds d’anticipation des prochaines publications des résultats d’entreprises et de l’évolution des politiques menées par les principales Banques Centrales, l’optimisme reste de vigueur. Soutenu notamment par le constat d’un maintien d’une croissance mondiale robuste, d’un renforcement des perspectives d’inflation et d’une économie Américaine encore solide.

A cela s’ajoute l’absence de rendez-vous économiques et politiques majeurs au cours des prochains mois, qui restent tout de même des mois à forte sensibilité du fait d’une réduction significative des mouvements financiers sur les marchés boursiers mondiaux. Par conséquence, nous vous conseillons de faire de la patience et de la diversification les éléments majeurs de votre stratégie d’investissement pour les semaines à venir.

Du côté des valeurs présentes en portefeuille, nous maintenons une surpondération sur les valeurs françaises et européennes dont les niveaux de valorisation restent significatifs et qui poursuivent de manière accrue leur évolution à la hausse.

Dans une optique de diversification, nous conservons également des positions sur les valeurs Américaines par le biais notamment de fonds diversifiés en vue de tempérer le risque lié au haut niveau de valorisation de ces dernières et à l’approche du fin de cyclique de l’économie Américaine, qui rappelons-le est au plus haut depuis maintenant deux ans.

À propos de l'auteur

Adrien Dumarty , Responsable Allocation financière

Diplômé d’une licence de droit et d’un master de gestion de patrimoine de l’université de Bordeaux, Adrien Dumarty rejoint dès la fin de ses études le cabinet Bordelais du groupe Wast and Van. La formation qu’il reçoit et son sens de l’entreprenariat le conduisent rapidement à prolonger sa collaboration avec le groupe en qualité d’analyste financier. La qualité de son travail et de son expertise l’amène à évoluer rapidement vers le poste de responsable Middle Office de la division Finance du Groupe pour les cabinets et pour le site Netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides