Focus Marchés (30/11/2016)

Visa expert

L’article « Focus Marchés (30/11/2016) » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Adrien Dumarty - le 30/11/2016

Marchés Boursiers / Décryptage

Marchés Boursiers / Décryptage

► L’élection de Donald Trump continue d’avoir un impact positif sur les marchés mondiaux et notamment Américains comme en témoigne le gain supérieur à 9% du Dow Jones depuis le début de l’année sur fonds de relance budgétaire. On observe parallèlement une forte rotation sectorielle, les investisseurs privilégiant le secteur pharmaceutique et le secteur de la technologie, au détriment des valeurs cycliques.

► L’euphorie des marchés semble progressivement laisser place à une attitude plus protectionniste dans l’attente de la concrétisation d’une hausse de la croissance mondiale et des suites données par la Banque Centrale Européenne et la Réserve Fédérale Américaine quant à leurs politiques monétaires.

► Au regard de la forte appréciation du dollar opérée au cours de la semaine passée, les investisseurs voient dans la prochaine réunion de la Réserve Fédérale prévue pour début décembre l’occasion pour cette dernière de procéder à une hausse des taux. L’absence de précisions quant à l’ampleur et aux modalités de cette hausse des taux a donné lieu à une importante décollecte des actifs de taux au profit des actions. Dans le même temps, Mario Draghi, actuel président de la Banque Centrale Européenne, devrait également se prononcer sur l’arrêt ou le maintien de son programme de rachat d’actifs pour 2017.

► Les perspectives de stabilisation de l’inflation en Europe soutenues par la publication de données positives au cours du troisième trimestre 2016 (Hausse de la confiance des consommateurs et des investisseurs/ Hausse du crédit aux entreprises / Maintien de la production industrielle) ont permi aux marchés actions de repartir à la hausse et ainsi de compenser l’accalmie du début d’année. L’approche du référendum constitutionnel Italien reste toutefois au cœur de l’attention des investisseurs, ces derniers craignant qu’une rupture de l’équilibre entre les chambres parlementaires (en limitant le pouvoir des sénateurs dans l’approbation des lois) n’aboutisse à une véritable réforme institutionnelle.

► La 171ème réunion de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole prévue pour ce mercredi à Vienne mène la danse sur les marchés. Le principal objectif résidant dans la conclusion d’un accord quant au gel des niveaux de production de pétrole en vue d’une stabilisation du prix du baril aux alentours de 50 dollars et ce malgré les tensions actuellement présentes avec l’Irak et l’Iran.

Nos convictions

Nos convictions

En dépit d’une amélioration significative de l’environnement macro-économique et d’un retour de la confiance des investisseurs en l’avenir de la croissance mondiale, nous conservons une stratégie d’investissement dominée par une vision long termiste et protectionniste. Cette dernière reposant sur la combinaison de fonds aux politiques et aux champs d’investissements différents et complémentaires en vue d’assurer une bonne tenue de nos portefeuilles dans l’attente d’une confirmation d’un rebond des marchés inscrits sur la durée.

Du côté des valeurs américaines, dans l’attente d’une véritable officialisation de l’amélioration du marché américain jusqu’à présent dominé par un ralentissement prononcé, nous continuons de privilégier la prudence par le biais d’un investissement au travers de fonds diversifiés.

Du côté des valeurs européennes, en dépit de potentielles turbulences à court terme (Réunion de la BCE / Référendum constitutionnel Italien), nos convictions restent inchangées quant au potentiel de performance que revêt la zone pour les mois à venir. Ces dernières représentant actuellement 15% au sein de notre allocation « équilibrée » avec une prépondérance pour les valeurs des petites et moyennes capitalisations européennes moins dépendantes des fluctuations de marché.

Du côté des valeurs émergentes, celles-ci ont enregistré un important regain de volatilité à la suite de la hausse brutale du dollar qui a eu lieu au cours des dernières semaines. Nous conservons une très faible appétence pour ces valeurs dont le potentiel de performance a été, selon nous, réalisé au début de l’année 2016 et qui devraient désormais rentrer dans une phase baissière à moyen terme.

À propos de l'auteur

Adrien Dumarty , Responsable Allocation financière

Diplômé d’une licence de droit et d’un master de gestion de patrimoine de l’université de Bordeaux, Adrien Dumarty rejoint dès la fin de ses études le cabinet Bordelais du groupe Wast and Van. La formation qu’il reçoit et son sens de l’entreprenariat le conduisent rapidement à prolonger sa collaboration avec le groupe en qualité d’analyste financier. La qualité de son travail et de son expertise l’amène à évoluer rapidement vers le poste de responsable Middle Office de la division Finance du Groupe pour les cabinets et pour le site Netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides