Point bourse du 04/11/2015

Visa expert

L’article « Point bourse du 04/11/2015 » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Karl Toussaint du Wast - le 04/11/2015

La bourse cette semaine (04/11/2015)

► CAC40 et Eurostoxx 50 du 4 septembre au 4 novembre 2015

► LA FED AU COEUR DES MARCHES BOURSIERS

15
Décembre

C'est la date de la prochaine réunion du Comité de politique monétaire la FED. Après l’annonce de la Banque Centrale Européenne (BCE) qui a su ramener le calme et la confiance au sein des marchés bousiers européens en maintenant et renforçant sa politique monétaire, c’est au tour de la Banque Centrale Américaine (FED) d’être au cœur de tous les débats. Lors de la publication de son dernier communiqué le 28 Octobre dernier, les investisseurs sont restés mitigés face à l’absence de informations précises quant à la date à laquelle aura lieu la remontée des taux, principale préoccupation des marchés depuis ces derniers mois. La FED a cependant tenu à rassurer les marchés sur l’amélioration des fondamentaux américains (Remontée de la consommation et des investissements), ainsi que sur le recul des inquiétudes entourant la croissance mondiale.

Notre analyse

Malgré un statu quo de la Banque Centrale Américaine décevant pour les investisseurs, la FED a laissé entendre un éventuel resserrement de sa politique monétaire lors de sa prochaine réunion prévue pour Décembre.

► LES GOUVERNEMENTS ASIATIQUES EN SOUTIEN AUX MARCHES BOUSIERS MONDIAUX

+9,95%

Cest la progression du CAC 40 sur le dernier mois, nous visons toujours un CAC40 à plus de 5000 points d’ici la fin de l’année. Après plusieurs semaines marquées par de fortes turbulences sur l’ensemble des marchés bousiers mondiaux, la stabilisation et la performance sont à nouveau de retour pour la plus grande satisfaction des investisseurs jusqu’alors tenus en haleine dans l’attente des principaux rendez vous économiques. Avec une progression mensuelle supérieure à 9%, le CAC 40 marque sa plus forte remontée soutenue par la statu quo de la Banque Centrale du Japon qui annoncé procéder au maintien de la politique de rachat d’actifs, ainsi qu’à la mise en place de mesures supplémentaires dans la continuité des décisions des principales Banques Centrales Mondiales, à savoir la Banque Centrale Européenne (BCE) et la Banque Centrale Américaine (FED).

Notre analyse

Les investisseurs font actuellement face à un consensus des principales Banques Centrales Mondiales visant à continuer et accentuer leurs politiques monétaires accommodantes en vue de soutenir plus intensément les marchés.

► Un CAC 40 évoluant au dessus des 4 900 points

5000

C'est le seuil au dessus duquel est attendu le CAC 40 en fin d’année. Après quelques hésitations en début de semaine suite à la publication des données relatives à la croissance chinoise qui ont continué de décevoir les investisseurs, le CAC 40 semble évoluer sous de meilleures auspices confirmant sa progression au delà des 4 900 points. Porté par l’amélioration des fondamentaux européens (hausse du secteur manufacturier et industriel), l’indice bousier français tend à effacer les pertes subies au cours des derniers mois et ce malgré une légère volatilité sur les marchés due à un rebondissement dans l’affaire Wolkswagen.

Notre analyse

Après des temps difficiles dominés par le scepticisme des investisseurs quant à une amélioration de la situation économique mondiale, la tendance boursière tend finalement à s’inverser portée par l’optimisme des Banques Centrales.

Point marché

Obligataires

Après la Banque Centrale Européenne (BCE) c’est au tour de Réserve Fédérale Américaine (FED) d’attirer les regards de tous les investisseurs. Dans le communiqué publié à l’issue de la réunion du 30 Octobre dernier, si aucune information précise n’a été donnée quant à la date à laquelle aura lieu la remontée des taux américains, celle-ci pourrait être envisagée lors de la prochaine réunion du Comité de politique Monétaire prévue à la mi-Décembre.

Ce nouveau report s’est notamment traduit par un regain d’agitation sur les marchés obligataires, les investisseurs étant de plus en plus perplexes quant aux réelles conséquences d’une telle remontée sur cette classe d’actifs. Ne pouvant déterminer l’ampleur de la hausse, l’anticipation est de rigueur comme en témoignent la progression des rendements des emprunts d’Etats à moyen et long terme.

Actions

Malgré une volatilité toujours omniprésente, les grands indices boursiers continuent et confirment leur ascension tant attendue par les investisseurs animés jusqu’alors par la crainte d’un véritable retournement de marché. Les marchés actions mondiaux et plus particulièrement européens profitent pleinement de cette stabilisation à la hausse des indices effaçant progressivement les pertes subies au cours des mois d’Août et Septembre notamment.

Si certaines préoccupations hantent toujours les marchés actions américains (indécision entourant la remontée des taux notamment), celles-ci sont pour le moment reléguées au second plan, les investisseurs croyant fermement en la capacité des politiques menées par les Banques Centrales à venir au soutien de ces derniers par le biais de l’assainissement des fondamentaux propres à chacune des grandes zones économiques (soutien du crédit et de la consommation).

Devises

Fortement dépendants des politiques monétaires menées par les grandes Banques Centrales et plus particulièrement par celles de la Banques Centrale Européenne (BCE) et Américaines (FED), le marché des devises a fait preuve d’un certain attentisme au cours de la semaine passée craignant un retournement de la politique monétaire actuellement menée par la FED dans un contexte d’amélioration progressive des fondamentaux américains.

Malgré le discours rassurant du Directeur de la BCE, le statu quo de la Banque Centrale Américaine quant à la remontée des taux, ainsi que le report de cette dernière lors du prochain rendez vous du Comité a eu pour principal impact un resserrement de la parité Euro/Dollars.

TOP / FLOP

H2O Multibonds

Dans un contexte de forte volatilité des marchés bousiers, le fonds obligataire international H2O Multibonds fait preuve d’une très grande adaptabilité et réactivité comme en témoigne sa performance de +29,49% depuis le début de l’année. Fort d’une gestion de conviction, ce fonds compte parmi les meilleurs de sa catégorie.

BGF Latin American A2

Essentiellement investi dans les pays émergents d’Amérique du sud (Brésil, Chili, Mexique) et privilégiant une stratégie d’investissement orienté sur la sélection de titres à fort potentiel de croissance, ce fonds a fortement souffert de l’instabilité économique ayant frappé ses zones au cours de derniers mois.

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr. Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides