Point bourse du 11/11/2015

Visa expert

L’article « Point bourse du 11/11/2015 » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Adrien Dumarty - le 11/11/2015

La bourse cette semaine (11/11/2015)

► CAC40 et Eurostoxx 50 du 11 septembre au 11 novembre 2015

► LES MARCHES BOURSIERS POURSUIVENT LEUR ASCENSION

1%

est le taux d’inflation espéré pour 2016 contre 1.5% comme prévu au Printemps. Malgré un contexte économique et financier toujours volatil et la mise en garde de la Commission Européen (CE) sur la fragilité de la reprise de la croissance mondiale compte tenu des données européennes actuelles (Baisse de l’inflation, report de la baisse du chômage à 2017) et de la confirmation du ralentissement de l’économie chinoise, les marchés boursiers continuent de progresser vers de nouveaux plus hauts. Cette tendance haussière tient son explication dans la confiance grandissante des investisseurs dans la capacité des principales Banques Centrales, et plus particulièrement de la Banque Centrale Européenne (BCE), de venir au soutien des marchés financiers par le renforcement de leurs politiques monétaires.

Notre analyse

En dépit d’un environnement économique encore incertain, les indices bousiers confirment leur ascension. Les investisseurs continuant de croire dans le potentiel des Banques Centrales de pallier aux éventuels fluctuations économiques à venir, notamment en cas d’une remontée des taux américains.

► LA FED CONTINUE DE TOURMENTER LES MARCHES

271 000

Cest le nombre de création d’emplois américain en Octobre. Après un début de séance hésitant, les chiffres de l’emploi et du chômage américain ont permis aux principaux indices boursiers de repartir à la hausse et pour cause ces derniers sont apparus largement supérieurs aux attentes des principaux économistes avec plus de 271 000 créations d’emploi aux Etats Unis au cours du mois d’Octobre. Si cette annonce a suscité une vague d’euphorie au sein des marchés boursiers, cette dernière n’a été que de courte durée, la plupart des investisseurs y voyant un argument supplémentaire pour une remontée des taux américains d’ici la fin de l’année.

Notre analyse

Face à l’amélioration généralisée des fondamentaux américains (Hausse de l’emploi et de la croissance, baisse du chômage), les investisseurs sont nombreux à craindre un durcissement de la politique monétaire menée par la Réserve Fédérale Américaine (FED).

► VENT D’INCERTITUDE SUR LES MARCHES BOURSIERS

3,3%

C'est la perspectives de croissance mondiale pour 2016 contre 3,6% auparavant. A l’issue d’une semaine marquée par une remontée en flèche des marchés boursiers mondiaux (6 séances d’affilées pour le CAC 40), à l’exception du marché asiatique encore fortement impacté par la dégradation de ses fondamentaux (baisse de la croissance et de la consommation). Les publications successives des données macro-économiques ainsi que l’accentuation des doutes entourant la croissance économique mondiale ont eu raison de l’enthousiasme des investisseurs. Ces derniers privilégiant la sécurité suite à l’annonce de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) d’un abaissement des perspectives de croissance mondiale sur fond d’une confirmation du ralentissement de l’économie chinoise.

Notre analyse

Sans grande surprise l’annonce d’un révision à la baisse des perspective de croissance a eu pour conséquence de freiner l’engouement des investisseurs jusqu’alors portés par la confiance des Banques Centrales.

Point marché

Obligataires

Dans un contexte de normalisation de l’environnement économique et financier, les investisseurs sont de plus en plus nombreux à anticiper une remontée des taux à très court terme. En effet, la politique monétaire menée par la Réserve Fédérale semble avoir atteint son objectif d’assainissement des fondamentaux américains. Les dernières publications ont eu pour principale conséquence d’exacerber un sentiment de crainte déjà omniprésent sur les marchés depuis plusieurs semaines. En attendant le prochain rendez vous de la FED fixé pour le 15 décembre, les marchés des taux continuent d’anticiper se retournement monétaire. Le rendement des emprunts d’Etats Américain à court et long terme continuant de progresser fortement.

Actions

Après un mois d’Octobre animé par les multiples interventions des Banques Centrales tentant de redonner confiance aux investisseurs et ainsi de mettre fin à une période de forte instabilité, les marchés actions européens et américains doivent de nouveau faire face à un environnement économique à l’avenir incertain.

Ballotés entre optimisme (Rebond cours du pétrole, faiblesse de l’Euro) et crainte d’un retournement de la politique monétaire de la Réserve Fédérale (Amélioration de la courbe de l’emploi et du chômage américain) et d’un retournement de l’économie chinoise (Baisse de la consommation, de l’investissement et de la croissance), les marchés tentent de faire face en privilégiant la consolidation de leurs positions. Le mois de Décembre s’avérera décisif dans le tournant qui sera donné aux marchés boursiers mondiaux.

Devises

Fortement impacté par l’évolution des politiques monétaires menées par les principales Banques Centrales mondiales, le marché des devises a connu d’importantes variations cette semaine à la suite de la publication des chiffres du chômage et de l’emploi outre-Atlantique illustrant une amélioration des fondamentaux américains. La monnaie unique reculant au profit du dollar dont la hausse témoigne du renforcement des perspectives d’une remontée des taux d’ici la fin de l’année.

Favorisant les entreprises européennes exportatrices, l’affaiblissement de l’Euro a eu un impact positif sur les marchés, le CAC 40 évoluant sous de meilleurs auspices malgré une atmosphère économique encore mitigée.

TOP / FLOP

H2O MODERATO

Fonds diversifié flexible, H2O Moderato privilégie une allocation discrétionnaire et dynamique, source de performance et de réactivité notamment lors de phases d’instabilité économique. Véritable fonds de référence, il affiche une performance de 16.36 depuis le 1er Janvier 2015.

VALEUR INTRINSEQUE

Principalement investi en actions internationales, le fonds Valeur Intrinsèque a fortement souffert de l’instabilité de l’environnement macro-économique mondial au cours de ces deux derniers mois. Cette sensibilité aux fluctuations économiques s’explique notamment par d’un champ d’investissement tourné vers une seule classe d’actifs dotée d’une importante volatilité.

À propos de l'auteur

Adrien Dumarty , Responsable Allocation financière

Diplômé d’une licence de droit et d’un master de gestion de patrimoine de l’université de Bordeaux, Adrien Dumarty rejoint dès la fin de ses études le cabinet Bordelais du groupe Wast and Van. La formation qu’il reçoit et son sens de l’entreprenariat le conduisent rapidement à prolonger sa collaboration avec le groupe en qualité d’analyste financier. La qualité de son travail et de son expertise l’amène à évoluer rapidement vers le poste de responsable Middle Office de la division Finance du Groupe pour les cabinets et pour le site Netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides