Point bourse du 16/12/2015

Visa expert

L’article « Point bourse du 16/12/2015 » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Adrien Dumarty - le 16/12/2015

La bourse cette semaine (16/12/2015)

► CAC40 et Eurostoxx 50 du 16 Octobre au 16 Décembre 2015

10/12/2015 ► UN ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE FRAGILISE

5%

Ce qui correspond au niveau de croissance Chinois enregistré pour le mois de Novembre contre 14% en 2007. En dépit du renforcement des mesures de soutien aux marchés européens par la Banque Centrale Européenne (Prolongement du Quantitative Easing, abaissement du taux directeur) les investissements dans la zone euro affichent un net recul affectés par la poursuite de la baisse du pétrole et des matières premières. La décision de l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) de ne procéder à aucune révision des niveaux de production en l’absence d’ententes entre les principaux pays producteurs a contribué à ce mouvement baissier en créant un fort déséquilibre entre l’offre et la demande.

Parallèlement, la persistance des craintes sur le ralentissement économique chinois couplée à la perspective d’un durcissement de la politique monétaire de la Réserve Fédérale a provoqué une remontée de la valeur de la monnaie unique face au dollar pénalisant de facto les entreprises européennes exportatrices.

Notre analyse

Comme anticipé par les investisseurs en début de semaine, les marchés financiers peinent à s’adapter à l’environnement économique actuel dominé par la crainte que le ralentissement de la croissance chinoise, souscrivant pour autant dans une logique économique naturelle, ne mette en péril la reprise économique mondiale.

11/12/2015 ► LES MARCHES BOURSIERS VOIENT ROUGE

38 dollars

Ce qui correspond au prix du baril de Brent en cette fin de semaine. Plombées par la chute des valeurs liées à l’énergie et aux matières premières, les places boursières ont enregistré leur plus forte baisse depuis le mois d’Août. Dans le même temps, les inquiétudes des investisseurs quant au devenir de la politique monétaire menée par la Banque Centrale Américaine n’ont de cesse de s’exacerber à l’approche de la prochaine Réunion prévue pour le Mardi 15 Décembre. Ces derniers craignant qu’une inversion trop brutale des taux américains ne vienne fragiliser davantage l’économie mondiale.

Du côté des valeurs Chinoises, la décision du gouvernement de procéder une nouvelle fois à un abaissement du Yuan en vue de relancer la consommation domestique a été perçue négativement par les investisseurs qui y voient une source supplémentaire d’instabilité pour le secteur énergétique. La Chine faisant partie des principaux pays importateurs de pétrole.

Notre analyse

La multiplication des facteurs économiques négatifs (chute du pétrole, le resserrement de la politique monétaire américaine et la dévaluation du Yuan par le gouvernement Chinois) a provoqué une déstabilisation de l’équilibre économique mondial. Les investisseurs limitant leurs prises de positions dans l’attente d’éclaircissement sur les perceptives économiques à venir.

14/12/2015 ► REGAIN DE VOLATILITE SUR LES MARCHES BOURSIERS

1,1049

C'est la valeur actuelle de l’Euro face au dollar. Après une ouverture à la hausse soutenue par les dernières publications relatives à la situation économique chinoise faisant part d’une progression plus qu’inattendue de la production industrielle et de la vente au détail sur un an (+6,2% et +11,2%), les places boursières et tout particulièrement l’indice Français (CAC 40) et Américain (Dow Jones) ont très rapidement inversé la tendance pliant sous le poids du prix du pétrole qui passe sous le seuil des 37 dollars.

La très attendue décision de la Réserve Fédérale participe également fortement à ce regain de volatilité. Si les investisseurs ont progressivement accepté l’idée d’une remontée des taux américains, des interrogations persistent quant aux conséquences d’une normalisation de la politique monétaire.

Notre analyse

Les principaux marchés boursiers mondiaux traversent actuellement une zone de turbulence. Désorientés par les nouvelles données économiques ainsi que par l’approche de rendez vous « clé » pour l’avenir de la conjoncture économique, les investisseurs manquent cruellement de visibilité.

15/12/2015 ► REMONTEE EN FLECHE DES INDICES BOURSIERS

3%

Hausse enregistrée par l’indice parisien en fin de séance. A seulement quelques heures de l’ouverture de la Réunion de la Réserve Fédérale Américaine dont l’objectif est de définir les conditions inhérentes à la mise en œuvre effective de la hausse des taux américains, les principaux indices boursiers sont repartis à la hausse témoignant de l’apaisement des tensions au sein des investisseurs. Le rebond du cours du pétrole, venu au soutien des valeurs énergétiques, a également fortement contribué à la remontée soudaine des places financières mondiales.

Outre Atlantique, la tendance est similaire. Les investisseurs faisant preuve de patience dans l’attente de la publication du compte rendu de la Réunion de la FED où seront mis en avant les principales caractéristiques de la remontée des taux.

Notre analyse

Les marchés européens et français ont radicalement inversé la tendance enregistrant leur plus forte hausse en deux mois. Les investisseurs profitant de la publication de données réconfortantes concernant les marchés américains et européens et de l’approche de la Réunion de la Réserve Fédérale pour prendre positions et ainsi pallier aux pertes subies au cours de la semaine passée.

À propos de l'auteur

Adrien Dumarty , Responsable Allocation financière

Diplômé d’une licence de droit et d’un master de gestion de patrimoine de l’université de Bordeaux, Adrien Dumarty rejoint dès la fin de ses études le cabinet Bordelais du groupe Wast and Van. La formation qu’il reçoit et son sens de l’entreprenariat le conduisent rapidement à prolonger sa collaboration avec le groupe en qualité d’analyste financier. La qualité de son travail et de son expertise l’amène à évoluer rapidement vers le poste de responsable Middle Office de la division Finance du Groupe pour les cabinets et pour le site Netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides