Faut-il croire à la remontée du CAC40 ?

Visa expert

L’article « Faut-il croire à la remontée du CAC40 ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Karl Toussaint du Wast - le 15/02/2012

Depuis le 1er Janvier 2012, le CAC 40 a progressé de plus de 7% (près de 13% en six mois). Malgré les prises de bénéfices habituelles qui entrainement généralement une légère baisse sur une ou deux séances, le « trend » est plutôt haussier depuis le début d’année.


Chers lecteurs (lectrices), je vous rassure tout de suite, nous n’allons pas vous inonder de chiffres, statistiques et autres analyses en tout genre, ce n’est pas du tout l’objet de ce site. Non, nous allons prendre un peu de hauteur (ça ne fait jamais de mal) et tenter de nous demander si serait cohérent de croire à une remontée durable du CAC 40.

Remontée du CAC40 : les faits

La remontée du CAC40 : les faits

Petit rappel : le CAC 40 représente la performance boursière des 40 sociétés françaises à la plus grande capitalisation boursière (implicitement les 40 plus grosses sociétés françaises). Cet indice est donc supposé nous donner la température de l’économie de l’hexagone.


Depuis 2008 et le début de la fameuse « crise », le CAC 40 a perdu 40% de sa valeur. Nous avons connu le CAC 40 à 6168 points. Il navigue en ce moment entre 3300 et 3400 points. Qu’est ce que cela signifie ? Eh bien que les 40 plus importantes sociétés françaises (dont Vinci, Total, Axa, Lafarge et bien d’autres…), des sociétés qui pour certaines d’entre elles existent depuis près de 200 ans, ont été littéralement massacrées en Bourse et qu’aujourd’hui nous assistons à des aberrations telles que certaines sociétés voient leur valorisation boursière inférieure à la valeur réelle de leur actif comptable. Un non sens !


Et c’est à partir de ce non sens que nous pensons qu’il est envisageable de considérer une remontée durable du CAC 40.

CAC40 : une reprise logique

La reprise serait donc logique. Logique pour plusieurs raisons :


1. Nos grandes entreprises se portent bien. Nous ne le disons pas assez. Le carnet de commandes d’EADS est plein pour 10 ans, les banques dégagent des bénéfices trimestriels en milliards, notre luxe est en tête de pont des valeurs boursières. L’indice CAC 40 ne reflète donc pas « justement » cet état de santé de l’économie française et son niveau a un effet négatif sur le moral.


2. Nous l’avons dit plus haut : la valeur des titres est très largement inférieure à la valeur effective « comptable » des actifs. Un exemple : la Société Générale dont le cours de l’action a chuté de plus de 50% depuis 2008. Cette société qui a dégagé 4 milliard d’euro de bénéfice net en 2010.


3. Logique ensuite car les réformes lourdes mais nécessaires que chaque état européen doit et a commencé à mettre en place vont porter leurs fruits. Pour la 1ère fois l’Europe a réussi un consensus : celui d’accepter l’évidence : réduire les déficits. Cet objectif commun est mené pour sortir de la crise


4. Enfin, et de manière plus « philosophique », parce que nous n’avons pas le choix que d’y croire. Nous ne pourrons pas rester dans une telle situation ou le marasme côtoie le négativisme et la victimisation. L’élan de reprise doit aussi être initié par chacun de nous car nous sommes les premiers à pâtir de cette situation. Croire, supporter et soutenir collectivement est le premier pas vers la sortie durable.

Mais une reprise pas si évidente à maintenir

Nous voyons bien la fragilité des marchés depuis le début de l’année qui vont se frotter aux fameux « seuils de résistance », petit à petit : 3000 /3100 /3200 ; mais chaque semaine, chaque mois, nous grapillons un peu plus. Mais cette progression reste très fragile nous le savons.


Une nouvelle annonce sur la dette grecque ou sa sortie envisagée de la zone euro, et c’est tous les marchés européens qui s’affolent ; Axa, les bancaires chutent et entrainent avec elles l’ensemble des représentants de l’économie. C’est cette fragilité, ce manque de confiance, ce quasi scepticisme qui bride, qui freine, qui ralentit la volonté des Français et des Européens de garder le pied sur l’accélérateur en direction de la sortie de crise.

Une reprise pas si évidente à maintenir

Les fondamentaux sont là, le tissu économique tient bon, mais les marchés ne suivent pas. Pire, ils font reculer l’effort accompli.


Un autre phénomène vient perturber la visibilité : les prochaines élections présidentielles. L’issu du 1er tour sera décisif dans le tournant que prendra le marché boursier français.

Conclusion

La bourse s’appréhende avec des visibilités à moyen ou long terme (au moins 5 ans). Si vous cherchez à réaliser des profits rapides, n’allez pas en Bourse, du moins pas pour l’instant.


Pour cela, nous pensons qu’il serait judicieux de prendre position maintenant sur les valeurs sûres de l’indice français et pour se faire, le mieux est encore de le faire au travers d’un PEA.


Pour autant, nous pensons qu’il faut d’abord surveiller l’issu du 1er tour des élections qui sera déterminant. Le remonter du CAC est inéluctable, la question à laquelle personne ne peut répondre est simplement : quand ?

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides