Revenir en Bourse progressivement

Visa expert

L’article « Revenir en Bourse progressivement » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Karl Toussaint du Wast - le 03/10/2012

Avec un objectif confirmé par François Hollande dans son allocution télévisuelle du 9 septembre dernier de ramener le déficit public de la France à 3% du PIB d’ici à l’année prochaine, le projet de loi de finances pour 2013 prévoit donc 20 milliards de hausse d’impôts dont la moitié seront supportés par les ménages français.


Début Septembre, Mario Draghi à nouveau annonçait que la BCE soutiendrait les états souverains de façon illimitée. Ces annonces fortes ont un peu rassuré les marchés qui ont montré quelques signes de rebond, mais la reprise n’est pour autant pas encore là. Pourtant les actions disposent de deux atouts majeurs : un bon rendement et surtout, en ce moment, un potentiel de valorisation important. Alors comment faire pour revenir en Bourse sans pour autant prendre des risques trop importants ?


Dans un contexte qui reste encore fragile, il est logique de ne pas se lancer tête en avant en bourse.


Le grand public a quitté les marchés depuis longtemps (près de 5 milliards ont encore été décollectés sur les trois derniers mois), mais l’histoire nous a également montré que c’est lorsque le grand public se détourne d’un marché que celui-ci reprend… inertie des décisions oblige.


Pour revenir en Bourse progressivement, quelques règles s’imposent :

bourse

1. Rigueur et discipline

Avec des marchés particulièrement volatils, il est facile de céder à la panique ; et de faire exactement le contraire de ce qu’il faudrait faire.


Rigueur et discipline signifient que vous devez vous fixer un objectif de performance (objectif de cours) et le respecter. Savoir sortir et encaisser ses gains au bon moment est un exercice difficile mais tellement important.

2. Investir progressivement et régulièrement

Si cette pratique est fréquemment utilisée au travers d’un PEA ou d’un contrat de type assurance-vie, elle peut être également appliquée au travers d’un compte titres. On rentre progressivement sur le marché tout en continuant à respecter ses objectifs de cours.


Une fois l’objectif atteint, on sort et on encaisse.


L’intérêt de procéder ainsi à des versements réguliers vous permet notamment de pouvoir saisir les bonnes opportunités lorsqu’elles se présentent en vous assurant toujours une réserve de cash suffisante.

3. Accorder aux actions une part cohérente par rapport à votre patrimoine

De manière générale, il est recommandé de se positionner en bourse entre 10 et 20% de son patrimoine total. Toutefois, cette proportion peut varier selon votre âge.


Pour faire simple, plus vous êtes jeune, plus vous pouvez vous permettre d’aller en bourse, sans pour autant dépasser 35%.

choix-gestion

4. Diversifier

La Bourse regroupe des multitudes de secteur, de zones géographiques, d’industrie qui varient différemment. Pour être sûr de ne pas vous tromper, il est préférable de diversifier vos positions en en optant pour une allocation d’actifs variée. « Diversifier son portefeuille et gage de stabilité ».

Option fiscale : pensez au PEA


Avec l’annonce récente du gouvernement de taxer les revenus du capital sur les revenus du travail, le plan d’épargne en actions retrouve tout son intérêt.


Le PEA vous permet en effet, dès lors que vous le détenez pendant au moins 5 ans, de ne pas être imposé sur les plus values (hors prélèvements sociaux auxquelles nous ne pouvons malheureusement jamais nous soustraire).

Conclusion

Avec un CAC 40 oscillant autour de 3500 points depuis plusieurs mois, il est clair qu’un retour en Bourse peut être envisagé, prudemment, et progressivement. N’oubliez pas de vous fixer des objectifs et de vous y tenir. Allez-y par tranche de 5% ou 10% de performance et n’hésitez pas à opter pour le PEA qui vous offre l’avantage d’une exonération d’impôts sur les plus values au-delà des 5 ans de détention.

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr. Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides