48% des français prêt à emprunter par une banque en ligne

Visa expert

L’article « 48% des français prêt à emprunter par une banque en ligne » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Guilhem Garcia - le 14/10/2015

Après l’essor du commerce en ligne, c’est le monde de la banque qui prend ce virage. En effet, nous assistons à une véritable mutation du système bancaire. De plus en plus de clients se tournent vers les banques en ligne, attirés notamment par des coûts de fonctionnement plus bas que les banques classiques. Pour le crédit, jusqu’à présent c’est surtout le marché du révolving qui se développait via Internet. Aujourd’hui, un français sur deux envisage de réaliser son prêt immobilier grâce à une banque en ligne.

48% des français prêt à emprunter par une banque en ligne

Les banques prises à leur propre piège ?

Alors que depuis plusieurs années les banques, en développant des murs d’argent où le client réalise la quasi-totalité de ses opérations (retrait, virement, remise de chèque...) et en permettant également l’accès au compte par leur application internet, ont perdu une partie de la relation clients.

Ainsi, les clients se sont habitués à la gestion de leurs opérations bancaires à distance et n’hésitent plus à transférer la totalité de leurs activités bancaires sur des banques en ligne. Ils considèrent pour la grande majorité qu’il n’est plus nécessaire de voir son conseiller et que l’ensemble de la relation bancaire classique peut être dématérialisée. Les banques ce retrouvent de fait face à une nouvelle contrainte qui est de faire revenir le client en agence.

Après les prêts automobiles, les prêts immobiliers ?

D’abord attaquées sur le marché des prêts à la consommation et du revolving par les sociétés de crédits spécialisées, c’est maintenant sur le marché immobilier que la concurrence des banques en ligne s’est accrue. En effet, les clients qui se sont habitués à ces nouveaux modes de fonctionnement, seraient pour 48% prêt à confier leur financement immobilier à ces banques d’un nouveau genre. En effet, la réactivité de ces organismes, notamment dans le traitement des demandes, est apparemment plus rapide que dans les grandes banques classiques.

D’autre part, l’impersonnalité de plus en plus présente dans les banques classiques (avec des changements de conseillers réguliers), amène les clients à se détourner de leur agence bancaire. En effet, la rencontre avec un conseiller n’est plus un élément prépondérant dans le choix d’un établissement bancaire pour prêt de 30% des français.

Conclusion

Nous avons pu observer que nous assistons à une véritable mutation du monde bancaire. L’explosion des services Internet avec notamment l’apparition de banques en ligne sur les 20 dernières années, permettent aux clients d’avoir un choix plus large d’établissements bancaires. Mais la stratégie des banques qui consiste à développer de nouveaux services (vente de téléphone, de voiture, d’assurance…), leur a peut être fait perdre de vue leur métier central qui était à l’époque de collecter des fonds et de prêter de l’argent.

À propos de l'auteur

Guilhem Garcia , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Après l’obtention d’un Master en gestion de patrimoine, Guilhem débute sa carrière au sein d’une grande banque régionale. Après 10 ans de carrière dans différents groupes bancaires, où il a occupé des postes de conseiller clientèle professionnel à gestionnaire en patrimoine, il décide d’ouvrir son cabinet spécialisé en prévoyance et patrimoine auprès d’un des grands assureurs de la place. Son désir d’indépendance et d’évolution professionnelle, le pousse naturellement à rejoindre début 2014 le groupe WAST AND VAN en tant que consultant en gestion de patrimoine sénior.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides