Banque de France : levée du secret bancaire

Visa expert

L’article « Banque de France : levée du secret bancaire » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Adrien Dumarty - le 16/11/2016

Dans la lignée du Fonds Monétaire International (FMI) et de certaines grandes banques européennes, mais également internationales, dont les données statistiques sont désormais accessibles « au grand public », la Banque de France a annoncé l’ouverture d’une « Open Data Room ».

Le principal objectif de ce projet étant de mettre à la disposition du public et des chercheurs l’ensemble de sa base de données jusqu’alors protégée par le secret bancaire.

Selon le Directeur de l’ingénierie et de la maîtrise d’ouvrage statistiques, Renaud Lacroix, ce nouveau programme est animé par de nombreuses demandes telles que : la lutte contre le manque de visibilité quant à la santé de l’économie nationale et le besoin de transparence quant au fonctionnement réel du système bancaire français notamment.

Un accès aux données encadré

Un accès aux données encadré

Composée de 3 postes de travail regroupant plusieurs millions de données statistiques, l’accessibilité de cette salle sera soumise à une procédure stricte mais allégée en vue de s’assurer du caractère sérieux de chaque demande.

Les particuliers et chercheurs désireux d’accéder à cette base de données devront présenter leur projet devant un Comité composé de hauts responsables de la Banque de France et d’Académiciens.

Face aux critiques de certaines institutions prônant le maintien du secret bancaire et financier, la Banque de France s’est défendue en mettant l’accent sur le caractère purement anonyme de ses données afin qu’aucune identification, ni rapprochement ne soit possible.

Cette institution détenant de nombreuses données dites sensibles quant à l’activité d’autres Banques centrales et d’Autorités Nationales telle que l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR).

Un projet d’envergure

S’inscrivant dans une démarche de transparence d’ampleur nationale et internationale, ce projet a pour vocation de renforcer la lutte contre le secret bancaire et financier en rendant disponibles de nombreuses données quant à la situation financière et économique des institutions nationales.

Conclusion

Données à même de pouvoir anticiper à une certaine échelle des crises financières comme celle de l’année 2008 où les investisseurs ont assisté à l’effondrement successif de nombreuses banques laissant transparaître des difficultés économiques présentes depuis plusieurs années (surendettement des particuliers et des entreprises / Problème de solvabilité).

À propos de l'auteur

Adrien Dumarty , Responsable Allocation financière

Diplômé d’une licence de droit et d’un master de gestion de patrimoine de l’université de Bordeaux, Adrien Dumarty rejoint dès la fin de ses études le cabinet Bordelais du groupe Wast and Van. La formation qu’il reçoit et son sens de l’entreprenariat le conduisent rapidement à prolonger sa collaboration avec le groupe en qualité d’analyste financier. La qualité de son travail et de son expertise l’amène à évoluer rapidement vers le poste de responsable Middle Office de la division Finance du Groupe pour les cabinets et pour le site Netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides