Banque en ligne : l’avenir passera par les robots

Visa expert

L’article « Banque en ligne : l’avenir passera par les robots » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 07/11/2016

Après le robot vendeur Nao créé par Bruno Maisonnier, voici un nouveau robot qui va encore une fois prouver la progression des nouvelles technologies. Effectivement, un nouveau robot nommé Erica voit le jour. Erica aura pour objectif de « donner des conseils au quotidien sur la gestion de son argent ». Ces avancés technologiques ne cessent de croître et de proposer des fonctions toujours plus avantageuses.

Au cœur de l’intelligence artificielle

Au cœur de l’intelligence artificielle

Selon la responsable de la branche numérique de Bank of America, Michelle Moore, « la technologie se développe à une vitesse sans précédent dans l'histoire et change la façon dont nos clients interagissent avec nous, et c'est pour cela que nous sommes enthousiastes chez Bank of America d'inaugurer cette nouvelle ère de la banque. Ces solutions ont été conçues pour donner aux clients la simplicité et le côté pratique qu'ils veulent pour gérer sans frictions leur vie financière et au-delà ». Désormais, l’intelligence artificielle est au cœur de l’innovation et promet des projets très étonnants. Il faut noter toutefois que l’achat de ce type de robot en France a augmenté de 49% mais que ce sont les Etats-Unis et l’Asie qui ont le plus d’acquéreurs.

Erica, le nouveau robot humanoïde

Cette nouvelle technologie humanoïde permettra de se comporter comme un assistant virtuel dans le monde des banques. Cette approche électronique peut étonner et en effrayer plus d’un mais elle aura de nombreuses fonctions très intéressantes. En effet, elle pourra contacter les clients par sms et conseillera au mieux sur les différentes opérations bancaires du client. De nombreuses banques commencent à se lancer sur la mise en place d’un assistant virtuel comme chez Capital One ou encore chez Mastercard. Selon le magazine La Tribune, « l’assistant virtuel sera capable de répondre aux requêtes clients et de résoudre leurs problèmes »

Conclusion

Pour conclure, de plus en plus de banques mettent tout en œuvre pour s’améliorer et vivre avec leur temps. C’est désormais chose faite grâce à l’apparition des robots humanoïdes. Disponibles 7 jour sur 7, 24 heures sur 24, ces nouveaux assistants virtuels changeront-ils la donne ? Et ces avancés technologiques effraieront-elles le client ? Une forme de révolution est en marche.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides