La fin des banques en vue ?

Visa expert

L’article « La fin des banques en vue ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Hotman Achab - le 26/09/2016

La part des nouvelles technologies dans notre vie quotidienne ne cesse d’augmenter. Effectivement, selon un sondage BVA (Institut d’études de marché et d’opinion), de plus en plus de français sont partants pour ouvrir un compte bancaire chez des acteurs non bancaires. Et 36% des 1 058 français interrogés seraient intéressés d’ouvrir un compte bancaire chez un fournisseur présent sur Internet. Selon Muriel Burglé, directrice adjointe du département Services de BVA, « il existe une appétence, encore limitée mais indéniable, des français pour l'ouverture de comptes chez des acteurs non bancaires. Cela est encore plus vrai pour la catégorie des 18-34 ans ».

Comment réagissent les français face à ces nouvelles technologies ? L’image des banques a t-elle changé ?

Des français de plus en plus réceptifs

Des français de plus en plus réceptifs

Selon une étude publiée par la Fédération Bancaire Française (FBF), 56% des français préfèrent une relation bancaire traditionnelle. Cependant, de plus en plus de français sont réceptifs aux changements technologiques. Ils seraient de plus en plus intéressés par l’ouverture de comptes chez des acteurs non bancaires. Selon Hugues le Bret, créateur du compte Nickel, « plus il y a d'acteurs qui pèsent sur ce marché, plus l'idée qu'on peut ouvrir un compte ailleurs que dans une banque s'installe dans les esprits ».

L’image des banques

Selon la dernière édition de l’observatoire BVA, les banques françaises continuent de séduire. Effectivement, l’image des banques progresse toujours un peu plus. En 10 ans, l’image s’est encore améliorée et 78% des français ont une opinion positive sur l’image des banques.

Selon Marie-Anne Barbat-Layani, directrice générale de la Fédération Bancaire Française, « la sécurité représente un élément différenciant pour les banques, c'est un atout pour notre secteur ». La confiance et la sécurité sont deux atouts majeurs qui permettent aux banques de garder une image intacte. Notons que les personnes de moins de 40 ans sont quant à elles plus enclines à se lancer dans les différentes applications en ligne.

Conclusion

En définitif, les nouvelles technologies prennent de plus en plus de place sur le marché et proposent toujours plus de nouveautés. Les français sont aujourd’hui plus réceptifs et plus ouverts quant à l’idée d’ouvrir un compte bancaire chez des acteurs non bancaires. Et 36% des français interrogés par BVA se montrent confiants quant à l’ouverture d’un compte bancaire auprès d’un opérateur digital.

À propos de l'auteur

Hotman Achab , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Diplômé d’un Master en gestion de patrimoine qu’il a obtenu en 2003, Hotman Achab débute sa carrière professionnelle au sein de la Société Générale en tant que conseiller patrimonial pendant 4 ans puis rejoint le Banque Postale ou il occupe les fonctions de conseiller patrimonial. En 2010, il intègre la division Banque Privée, toujours à la Banque Postale, ou il sera notamment élu « meilleur CGP d’Ile de France ». En 2014, après plus de 11 ans passées dans l’environnement patrimonial bancaire, Hotman souhaite évoluer et décide de s’associer au Groupe Wast & Van et prend la direction, début 2015, de Wast & Van Grand Paris.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides