Une forte baisse du Taux du Livret A en perspective ?

Visa expert

L’article « Une forte baisse du Taux du Livret A en perspective ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 19/01/2015

De 1 % nette, la rentabilité du Livret A devrait être abaissée seulement de 0,25 % à 0,5 % maximum ; ainsi le taux de rémunération servi sur les livrets A (et de manière fortuite sur les Livrets de Développement Durable) atteindrait son plus bas historique à 0,5 % ou 0,75 % de rentabilité nette pour ce début d’année 2015 ; tout ceci si les règles de calcul étaient respectées… Or la décision finale revient au Gouvernement par l’intermédiaire de son Ministre des Finances, Michel Sapin.

livret-argent

En effet, la formule de calcul utilisée deux fois par an par la Banque de France pour déterminer la rémunération prend en compte l’inflation. Pour simplifier, il est d’usage de dire que l’on prend le taux de l’inflation de l’année passée et qu’il faut lui rajouter 0,25 point. Pour cette année 2014, l’inflation est de 0,1% selon l’INSEE et donc la rémunération du taux sur le Livret A devrait être de 0,35 % maximum.

Ce matin, le Gouverneur de la Banque de France, Monsieur Christian NOYER, invité sur Europe 1 précisait "Je propose 0,75 %. Économiquement, je devrais proposer un peu plus bas, 0,50 % sans aller jusqu'à 0,25 %, mais je veux tenir compte de la psychologie des épargnants. Donc je pense qu'il faut faire un mouvement d'une ampleur relativement limitée".

Il ne propose donc qu’une baisse de 0,25 % pour ne pas effrayer les investisseurs et ne respectant pas scrupuleusement la formule. Ceci étant, il ne s’agit que d’une proposition… La décision définitive revient au Ministre qui pourrait souhaiter le statut quo sans suivre les recommandations de la Banque de France.

Le taux du livret A

À l'été 2014 déjà, la faible inflation aurait dû conduire à une baisse du taux du livret A à 0,5 %. Mais celui-ci avait finalement été ramené de 1,25 % à 1 % uniquement par le gouvernement, tandis que le gouverneur de la Banque de France avait proposé 0,75 %.

D’après les chiffres rendus publics par la caisse des Dépôts, ce phénomène d’érosion pour les placements sur Livrets est bien confirmé avec une décollecte de près de 6 Milliards d’Euros entre Janvier et Novembre 2014. Mais ou donc les français épargnent-ils donc ?

Sur les contrats d’assurance vie dont la collecte nette a augmenté de près de 22 Milliards d’Euros sur la même période et dont les fonds Euros garantis proposent, malgré leurs baisses également, des rentabilités supérieures à près de 2 % de plus.

Conclusion

Ainsi, cette proposition déboucherait sur une situation inédite avec un taux de rémunération atteignant un nouveau record après être actuellement déjà à 1% à son plus bas niveau historique. Réponse définitive dans quelques jours...

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides