Les frais de tenue de compte des banques ont explosé

Visa expert

L’article « Les frais de tenue de compte des banques ont explosé » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Karl Toussaint du Wast - le 01/09/2016

A partir de septembre, la banque allemande Raiffeisenbank Gmund a annoncé qu’elle facturerait à ses clients privés un taux d’intérêt négatif de 0,4% sur les dépôts de leurs comptes courants.

La Banque Centrale Européenne affichant effectivement des taux d’intérêts négatifs de 0,4%, la banque souhaite reconstituer une partie de ses marges. L’Agefi a déclaré que « la mesure, qui réplique le taux de facilité de dépôts de la BCE, ne concernera cependant que les comptes clients dépassant le seuil de 100 000 euros ». Cette taxation des dépôts n’est pas nouvelle. Elle a en effet débuté en Suisse et touchera sans doute dans les prochains mois le Luxembourg.

Quel est l’avenir de cette taxation ? Pourquoi une telle augmentation des frais de tenue de compte ?

La taxation des dépôts

La taxation des dépôts

Au départ, la taxe des dépôts concernait seulement les entreprises. Mais la nouvelle vient de tomber ! Elle impliquera désormais les particuliers. Un membre du directoire de la banque Raiffeisenbank Gmund, Josef Paul, a révélé que « pour l’heure, les frais sur les dépôts ne seront pas étendus aux clients disposant de montants inférieurs à 100 000 euros ». Mais à l’avenir, cela ne risque t-il pas de changer ?

Les banques vont être confrontées à cette obligation de taxation car depuis deux ans, les liquidités de leurs clients leur coûtent de l’argent lorsqu’elles les déposent auprès de la BCE. Elles souhaitent donc pousser les épargnants à investir dans d’autres produits financiers. L’objectif de la BCE est simple : soit les banques font le choix de prêter plus aux entreprises et aux particuliers, soit elles décident de taxer les dépôts des épargnants. Mauvaise nouvelle pour les clients.

Une hausse des frais de tenue de compte

En quelques mois, les frais de tenue de compte se sont donc enflammés. Selon une étude réalisée par le comparateur en ligne Choisir ma banque, les frais de tenue de compte ont grimpé de 77% depuis 2015. L’impact des taux négatifs s’est retranscrit dans l’augmentation des frais de tenue de comptes et services.

Cette augmentation concerne près d’une centaine d’établissements bancaires. Les clients payent alors 2 euros de plus par mois. Guillaume Clavel, PDG de Panorabanques a déclaré que « les banques françaises sont sous une pression économique importante. Les taux d’intérêts sont historiquement bas et sont donc moins rémunérateurs ». Les frais de tenue de compte sont désormais d’environ 22 euros en moyenne.

Conclusion

Pour conclure, l’épargne bancaire des particuliers va être de plus en plus taxée. En juin 2014, le taux d’intérêt était de 0,1%. Il est ensuite passé à 0,4% en deux ans. Les frais de tenue de compte des banques ont alors explosé. Une alternative se présente en passant par des banques en ligne qui ne prélèvent pas de frais de tenue de compte. Notons que 4% des français ont déjà changé de banque depuis ce début d’année. L’Association française a également mis en place un dispositif afin de contester les frais de tenues de compte aux banques.

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides