La BCE a accordé 233 milliards d’euros de prêts aux banques

Visa expert
avatar
Par Karl Toussaint du Wast
Le 05/04/2017

L’article « La BCE a accordé 233 milliards d’euros de prêts aux banques » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

La Banque Centrale Européenne a accepté de débloquer 233 milliards d’euros de prêts à long terme avec un intérêt nul voir négatif qui offre un levier conséquent aux banques pour accumuler des liquidités.

Un prêt accepté mais des objectifs à atteindre

Les banques concernant la zone euros ont accouru en masse sur les dernières offres de prêts avantageux accordés par la BCE dans l’objectif de stimuler les prêts à l’économie réelle. On dénombre 474 établissements bancaires qui se sont rendus au guichet de Francfort et la BCE leur a accordé 233,5 milliards d’euros sur une durée de 4 ans à un taux d’intérêt négatif soit -0,4%.

Néanmoins, elle a soumis des réserves et les banques devront atteindre des objectifs de crédit aux ménages (sans prendre en compte l’immobilier) et aux entreprises (hors finance). D’après l’agence Bloomberg, ce prêt équivaut au double de ce que les économistes interrogés avaient prévu.

Les banques ont sauté sur cette occasion pour mettre de côté des liquidités bon marché. Cette dernière vague d’opérations ciblées de refinancement à long terme, appelées « TLTRO II », a permis particulièrement aux banques italiennes, UniCredit (24,4 milliards) et Intesa (12 milliards) en tête, de se refinancer dans un contexte difficile pour elles.

TLTRO I et TLTRO II aurait cumulé 834 milliards d’euros

L’accumulation des opérations concernant TLTRO I et TLTRO II aurait permis d’injecter 834 milliards d’euros de liquidités vers les banques européennes. TLTRO I a permis d’emprunter 16,7 milliards d’euros et les sommes nettes allouées par la Banque Centrale auraient atteint un niveau record, soit 216 milliards d’euros. Pendant la précédente vague de prêt, 62,2 milliards d’euros auraient été alloués à environ 200 établissements.

L’aboutissement de ce programme est une preuve de changement de politique de la Banque Centrale Européenne. Elle pourrait envisager de remonter les taux des dépôts aujourd’hui négatifs (-0,4%), ce qui engendrerait une sorte de taxe sur les excès de liquidités des banques.

Conclusion

Suite à un raffermissement de l’inflation en zone euros et grâce aux quinze trimestres consécutifs de croissance positive, la BCE va mettre un terme en décembre 2017 à sa politique monétaire accommodante ainsi qu’à son plan massif de rachat de dettes qui sera diminué à partir du mois d’avril à 60 milliards d’euros par mois au lieu de 80 milliards.

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr. Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides