La Caisse d’Épargne présente son robot Nao

Visa expert

L’article « La Caisse d’Épargne présente son robot Nao » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 26/09/2016

Fondée en 2005 par Bruno Maisonnier, Aldebaran Robotics est une pépite française de la robotique. En 2012, Aldebaran Robotics est passé sous contrôle japonais. Cette entreprise française est à l’origine du robot Nao. Son créateur, Bruno Maisonnier avait pour objectif la mise en place d’un robot dans chaque foyer. Son objectif n’est pas atteint, cependant le robot Nao pourrait sans doute devenir au fil du temps le premier robot vendeur. En effet, la Caisse d’Épargne Provence Alpes Corse (CEPAC) a décidé d’innover et de faire de Nao un véritable ambassadeur numérique.

Qui est vraiment Nao ? Quel sera son rôle ?

Un robot intelligent

Un robot intelligent

En 2005, Bruno Maisonnier souhaite développer son projet de robot humanoïde et créé la société Aldebaran Robotics. En 2008, il présente pour la première fois Nao. Ce robot humanoïde a gagné une reconnaissance internationale lors d’une présentation à l’Exposition universelle. Près de 9000 exemplaires sont vendus depuis pour améliorer la recherche, l’éducation et aider les entreprises.

Depuis, une deuxième version de Nao a été développée. Il peut désormais interagir avec ses interlocuteurs. La Caisse d’Épargne Provence Alpes Corse (CEPAC) l’a bien compris. Avoir Nao peut être plus que bénéfique pour avancer et se développer dans cette nouvelle ère technologique.

Une grande avancée technologique

Nous sommes dans une époque où les nouvelles technologies prennent de plus en plus de place. C’est pourquoi la Caisse d’Épargne Provence Alpes Corse (CEPAC) a présenté ces derniers jours un nouvel outil technologique qui ne cesse de se dépasser : le nouveau robot Nao. Il peut désormais être autonome, se connecter à internet, attraper des objets, reconnaître des visages, répondre à des questions et bien plus encore. Pour la CEPAC, l’objectif est d’améliorer le service aux clients, « Nao aura pour mission de présenter aux clients l’application de la banque à distance et de les guider dans son utilisation ».

Conclusion

Le monde technologique ne cessant d’évoluer, Nao, petit robot humanoïde, peut désormais interagir avec des humains afin de les aider et les assister dans leur travail. Une tournée dans les 5 agences du territoire (Marseille, Aubagne, Salon de Provence, Manosque et Châteaurenard) de la Caisse d’Épargne Provence Alpes Corse est prévue d’ici la fin du mois de septembre afin de rendre compte de l’expérience. Par la suite,40 agences du territoire pourraient accueillir Nao d’ici les deux prochaines années. Toutefois, il faudra compter environ 8 000€ pour acquérir ce petit robot, peut être encore un frein à sa démocratisation.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides