La Poste lance sa banque 100% en ligne

Visa expert

L’article « La Poste lance sa banque 100% en ligne » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Guilhem Garcia - le 08/03/2017

Après le groupe BPCE qui a lancé sa banque entièrement digitalisée, la Banque Postale propose à son tour son offre 100% en ligne.

Un marché des banques en ligne en pleine croissance

Le lundi 27 février, la Banque postale a officialisé le lancement de sa banque 100% en ligne. Le secteur est en pleine ébullition, cette annonce surgit peu de temps après celle du groupe mutualiste BPCE et l’arrivée tant attendu d’Orange Bank. La mise en œuvre de la loi Macron va également faciliter la mobilité des clients.

Lors d’une conférence, le président du directoire de la Banque Postale a déclaré : « Nous avons un objectif simple, c’est d’être au rendez-vous à l’automne 2018 ».

En automne 2018, Rémy Weber a promis une banque mobile pour tous, avec une volonté de démocratisation forte, en proposant des services à une « clientèle fragile ». Cependant, la Banque Postale ne peut pas se restreindre à une offre basique mais au contraire proposer divers produits de la banque à une large cible et même à terme aux entrepreneurs et aux petites entreprises. Elle s’est également lancée dans un dispositif 100% digital de peur de perdre ses (futurs) clients.

Les conséquences pour les personnes en difficulté

La digitalisation des banques ne réussira pas à tous

La banque en ligne est perçu comme un relais de croissance stratégique et plusieurs banques se lance dans un pari sur l’avenir sans connaître exactement les retombées sur cet investissement.

Avec cette nouvelle banque 100% digitalisée, la Banque Postale et tous les grands établissements bancaires français sont désormais présents sur ce secteur hyper compétitif, tiré par ING Direct et Boursorama, mais dont la part de marché est évaluée à moins de 10%.

Le patron de BPCE, François Pérol, prédit que « Tout le monde ne réussira pas » en annonçant le lancement de la banque en ligne Fidor. En effet, certains dirigeants pensent que l’arrivée d’Orange Bank, prévu d’ici l’été prochain, entraînera une guerre des prix et un effondrement des marges semblable à celui qui a suivi l’entrée de l’opérateur Free sur le marché de la téléphonie mobile.

Cette concurrence a affaibli le secteur de la banque en détails en France et la Banque Postale a vu son produit net bancaire diminuer de 2,5% à 5 602 milliards d’euros en 2016.

Conclusion

Après l’annonce d’Orange Bank et du groupe BPCE, la Banque Postale lance enfin sa première banque en ligne afin de ne pas être dépassée au niveau technologique par ses concurrents. Cependant le marché bancaire est rude et la Banque Postale devra faire face à de nombreux problèmes, en particulier l’arrivée d’Orange Bank qui risque de « casser » les prix.

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Guilhem Garcia , Conseiller en gestion de patrimoine

Après l’obtention d’un Master en gestion de patrimoine, Guilhem débute sa carrière au sein d’une grande banque régionale. Après 10 ans de carrière dans différents groupes bancaires, où il a occupé des postes de conseiller clientèle professionnel à gestionnaire en patrimoine, il décide d’ouvrir son cabinet spécialisé en prévoyance et patrimoine auprès d’un des grands assureurs de la place. Son désir d’indépendance et d’évolution professionnelle, le pousse naturellement à rejoindre début 2014 le groupe WAST AND VAN en tant que consultant en gestion de patrimoine sénior.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides