Le PEL, plus rentable que le Livret A ?

Visa expert

L’article « Le PEL, plus rentable que le Livret A ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 12/03/2013

Le Livret A et le Plan Epargne Logement font partie des placements préférés des Français. Cependant, même si nous avons parfois tendance à considérer qu’ils appartiennent à la même catégorie de produits, ils ne répondent pas aux mêmes objectifs et ne présentent pas les mêmes contraintes.

tirelire-livreta

Le Livret A perd de son attractivité…

Depuis la nouvelle baisse par le gouvernement du taux de rémunération du livret A au 1er février, le faisant passer de 2.25% à 1.75%, les français se mettent en quête d’un support de liquidités alternatif offrant une rentabilité supérieure tout en conservant un même niveau de sécurité.


Cet abaissement de la rémunération du livret à été une très mauvaise nouvelle pour les épargnants qui avaient, au vu du contexte économique, placé massivement leurs économies sur ce support sans risque, liquide et totalement défiscalisé.

L’on est aussi en droit de se demander si le rendement du livret A est susceptible d’être à nouveau abaissé, et la réponse est oui… En effet, le taux de rémunération qu’offre ce livret est déterminé par une formule intégrant les deux indicateurs suivants : le taux Euribor 3 mois et le taux d’inflation. Le contexte économique dans lequel nous nous trouvons actuellement, c'est-à-dire plutôt récessif, fait que nous pouvons logiquement tabler sur une baisse de l’inflation, baisse susceptible d’impacter mécaniquement et négativement la rémunération du livret.

...mais alors que propose le PEL?

Un des premiers arguments rendant le PEL attractif est son taux de rémunération. Désormais révisé chaque année depuis la réforme de l’épargne logement du 1er mars 2011, il est aujourd’hui de 2.5% et ne peut être inférieur à ce pourcentage qui est un seuil plancher fixé par décret. Il faut aussi savoir que ce taux est fixé définitivement lors de la souscription du contrat. Cela veut dire pour exemple que si vous ouvrez aujourd’hui un PEL, vous toucherez une rémunération de 2.5% jusqu’en mars 2028.


Comme nous l’avons dit précédemment, le PEL ne répond pas aux mêmes objectifs et ne présente pas les mêmes contraintes que le Livret A:

bonhomme loupe

? Le fonctionnement


« Le plan d'épargne logement est une épargne bloquée qui produit des intérêts et peut permettre d'obtenir un prêt immobilier à un taux privilégié ». L’ouverture d’un PEL nécessite le dépôt d’un montant minimum de 225 euros et durant toute la phase d’épargne, il faudra y déposer un minimum obligatoire de 540 euros annuels sous peine de voir le plan fermé par l’établissement teneur.


A savoir aussi que la dixième année passée, il n’est plus possible d’effectuer de versement sur le plan, c’est pourquoi de nombreux épargnants vont, dans le but d’atteindre le plafond de 61200 euros, effectuer des versements ponctuels supplémentaires avant cette date.

? En cas de retrait


« Le PEL présente un inconvénient par rapport au Livret A : il n'est pas liquide. En effet, tout retrait partiel entraîne la clôture du plan, quel que soit son âge » Il faudra donc accepter que son argent soit « indisponible » pendant la durée de vie du contrat, fixée désormais à quinze ans maximum, ou au moins durant quatre ans si l’on ne veut pas voir son taux de rémunération diminué.

? Concernant la fiscalité


Désormais, depuis la loi de Finances pour 2013, les intérêts des PEL ouverts depuis plus de douze ans sont soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu. A noter aussi que tous les ans 15.5% de cotisations sociales sont prélevés.

Conclusion

Malgré un taux de rémunération à peine supérieur à celui de l’inflation, et inférieur à celui d’autres produits comme par exemple le Plan Epargne Logement, le Livret A présente toujours certains avantages comme notamment sa liquidité qui permet de « piocher » rapidement dans son capital pour faire face à un besoin imprévu. Le PEL est certes un peu plus rémunérateur, mais il est beaucoup plus contraignant en particulier en termes de disponibilité des fonds ou de versements minimum. Aussi, opter pour l’ouverture d’un PEL parait plus judicieux lorsqu’on a un véritable projet d’acquisition immobilière sur le long terme ou en complément d’un Livret A par exemple.

Toutefois, ces différents produits sont relativement limités en termes de performances et de souplesse d’utilisation. Il faut savoir qu’il existe de nombreux autres produits plus performants et mieux adaptés au cas de chacun, produits que votre Conseiller en Gestion de Patrimoine Indépendant se fera un plaisir de vous présenter.

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides