Légère augmentation des frais bancaires en 2018

Visa expert
Fabien appere - avatar auteur
Par Fabien Appéré
Le 10/01/2018

L’article « Légère augmentation des frais bancaires en 2018 » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

En France, 99% des résidents possèdent un compte bancaire. La France est l’un des pays les plus bancarisés d’Europe. En ce sens, les frais bancaires représentent un véritable frein dans le budget des français. Pour la troisième année consécutive les frais bancaires vont augmenter en 2018.

Pourtant, contrairement aux années précédentes, cette hausse sera plus modérée cette année. En 2016 la facture annuelle moyenne était de +2,3%, +1,7% en 2017 contre +0,25% en 2018, soit une hausse de 50 centimes. Cette légère augmentation est en accord avec la lutte contre les frais bancaires jugés immodérés.

Les différents types de frais bancaires

Les frais bancaires sont multiples. D’une part, dès lors qu’un compte en banque est à découvert sans autorisation préalable, une commission d’intervention est facturée. C’est également le cas si le montant de découvert autorisé est dépassé. Ensuite, les chèques rejetés en raison d’un manque de provision engendrent également des frais bancaires.

Enfin, les courriers suite à un incident de paiement adressés par la banque sont aussi à prendre en compte. Ces interventions bancaires varient selon les établissements. Il existe un plafond maximum selon une réglementation que les banques ne peuvent pas dépasser.

Néanmoins, selon une enquête réalisée par le magazine « 60 millions de consommateurs » et d’après l’Union nationales des associations familiales (Unaf), l’ensemble de ces commissions à la suite d’incidents est considéré comme excessif pour les clients. Il semblerait que ce soit principalement le cas pour les clients les plus en difficultés.

Véritable lutte contre ces frais de banques excessifs

Moins de deux mois après la publication de cette étude, c’est au ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire d’intervenir pour lutter contre les frais bancaires abusifs. Dans un communiqué de presse, l’Unaf révèle que le ministre saisit le CCSF, chefs des services financiers.

Il lui demande de « transmettre un diagnostic précis et des propositions concourant à une meilleure maîtrise des frais bancaires facturés aux consommateurs, notamment en cas d’irrégularités de fonctionnement de compte ». Il demande également de suggérer « différentes pistes pouvant permettre d’éviter les cas de facturations excessives, notamment pour les publics modestes ou fragiles ».

Afin de mieux protéger les clients, l’Unaf souhaite mettre en place différents dispositifs, comme par exemple : plafonner l’ensemble des frais liés aux incidents de paiements ou encore inciter les établissements bancaires à mieux servir leurs clients exclus bancaires. C’est toujours dans cette même lutte que les frais bancaires connaissent cette année une hausse beaucoup plus modérée que les années précédentes.

Conclusion

Les frais bancaires concernent seulement les incidents de fonctionnement de compte, donc les personnes qui ont des difficultés. Or, les banques de détails collecteraient près de 4,9 milliards d’euros de bénéfices par an. Et cela seulement grâce au montant des frais pour incident. C’est dans cette dynamique qu’une meilleure transparence des frais est exigée pour éviter tout abus de la part des établissements financiers. Ainsi, cette année l’augmentation de ces frais se fera de façon beaucoup plus tempérée.

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Fabien Appéré , Conseiller en gestion de patrimoine

Fabien Appéré débute sa carrière professionnelle en 2000 dans la banque de détail où il occupera les postes de Conseiller patrimonial, chargé d’affaires professionnel puis Directeur d’agence. Après 17 années passées dans différentes grandes banques nationales et dans un secteur en pleine mutation, son désir d’indépendance l’incite à rejoindre l’équipe de Netinvestissement pour mettre la satisfaction client au coeur de la relation.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides