L’épargne des français, région par région

Visa expert
ANAIS COURAUD AVATAR AUTEUR
Par Anais Couraud
Le 15/07/2019

L’article « L’épargne des français, région par région » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Sans grande surprise, en 2019, les français ont continué à épargner massivement. En effet, le Livret A profite de son succès et près de 11 milliards d’euros ont été placés sur ce support. Au 31 décembre dernier, le volume global de ce Livret était de 267,5 milliards d’euros. Selon une étude menée par OpinionWay pour le compte du courtier Altaprofits, pas moins de 9 français sur 10 déclarent posséder au moins un placement d’épargne. Ceci n’a rien d’étonnant lorsque l’on apprend que le montant d’épargne moyen chez l’ensemble des ménages est de 44 217€. Néanmoins, dès que nous analysons de plus près la moyenne des volumes d’épargne de la population française, force est de constater qu’il existe beaucoup de disparités, entre hommes et femmes mais également en fonction des régions françaises.

Du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest

Il existe de grandes variations du volume d’épargne entre les différentes régions mais surtout entre les hommes, les femmes, les jeunes et les seniors. En effet, dans quasiment toutes les régions confondues, ce sont les seniors qui possèdent le plus grand montant d’épargne. Néanmoins, en Bourgogne, Franche Comté, dans le Grand Est et dans les Hauts De France, ce sont les hommes qui sont en tête avec une épargne moyenne d’environ 52 000€.

Dans les autres régions, ce sont bien les retraités qui mènent la danse avec des budgets compris entre 60 000€ et 90 000€ comme en Ile de France par exemple. Globalement, c’est la région Nouvelle Aquitaine qui détient le plus grand volume moyen d’épargne avec 51 701€. Pourtant la région PACA, souvent perçue comme la région emblématique des seniors arrive en 3ème position avec un montant global de 50 835€ derrière l’Ile de France.

Cette enquête révèle des écarts entre les régions : 30 060€ pour le Centre-Val De Loire et 36 660€ pour l’Auvergne-Rhone-Alpes. Mais également des disparités entre les hommes et les femmes, qui dans presque toutes les régions ont une capacité d’épargne presque deux fois inférieure aux hommes. Par exemple, en Bretagne et Normandie, les hommes possèdent une épargne d’environ 58 000€ contre 24 000€ pour les femmes. De plus, il faut noter que le plafond du Livret A est de 22 950€, ce qui amène à penser que les français diversifient leur placement. Pourtant seulement 67% des français déclarent détenir plus d’un placement.

Les objectifs de cette épargne

En termes général, 46% des français admettent que cette épargne est disponible pour faire face aux imprévus. A l’inverse, en Ile De France, 33% des individus sollicités expliquent que cette épargne a pour but de financer un projet à long terme, notamment en immobilier. Lorsqu’il s’agit d’épargne mensuelle, ce sont les franciliens les plus studieux, puisqu’ils sont 82% à épargner mensuellement contre 75% pour la moyenne nationale. En France, 78% des ménages possèdent des placements sans risque. C’est encore en région parisienne que l’on retrouve le plus grand nombre de personne détenant des produits « un peu risqués » (24% contre 18% dans tout l’Hexagone).

Conclusion

L’épargne des français restent encore majoritairement orientée vers des placements liquides, entièrement garantis mais dont le rendement peine à dépasser les 0,75%. Qu’il s’agisse de préparer les études des enfants, la retraite ou un investissement immobilier, il existe pourtant des placements financiers permettant d’obtenir des rentabilités supérieures. Nos conseillers spécialisés vous accompagnent pour déterminer la ou les solutions adaptées à votre profil d’investisseur ! Contactez-nous !

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Anais Couraud , Conseillère en gestion de patrimoine

Après l’obtention d’un BTS Assurance en alternance à Groupama Gan Vie en tant que gestionnaire dans le Pôle Prévoyance, Anaïs ressort forte d’une première expérience dans le domaine de l’assurance de personnes. Par la suite, elle fait le choix de poursuivre ses études en Licence Professionnelle Métiers du Droit Privé à la Faculté de Bordeaux afin d’approfondir les connaissances juridiques et qu’elle a pu appréhender lors de son BTS. Grâce à ces 3 années dans le secteur de la protection de la personnes, Anaïs maitrise les différents produits assurantiels tels que la prévoyance, la santé, la retraite et l’assurance vie. Aujourd’hui, du fait de son intérêt pour les produits financiers et immobiliers, elle entreprend un Master en Gestion de Patrimoine et Marchés Immobiliers à l’INSEEC. Elle rejoint le groupe Net Investissement en 2017 à Bordeaux.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides