Les banques vont devenir plus sélectives

Visa expert

L’article « Les banques vont devenir plus sélectives » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 12/10/2011

La situation des PME est critique, elles ont besoin néanmoins de financement. Ces financements traduits par des crédits bancaires vont être, d’une part plus difficile à obtenir et d’autre part, plus onéreux pour les entreprises. En effet, pour répondre aux nouvelles normes prudentielles internationales, celles de Bale III ainsi que celles concernant les contraintes de liquidité, les banques vont faire un tri et devenir plus sélectives dans l’octroi de crédits, plus réticentes à s’engager comme investisseurs en capital.

Actualité

Les besoins en financement

La situation des PME est critique, elles ont besoin néanmoins de financement. Ces financements traduits par des crédits bancaires vont être, d’une part plus difficile à obtenir et d’autre part, plus onéreux pour les entreprises. En effet, pour répondre aux nouvelles normes prudentielles internationales, celles de Bale III ainsi que celles concernant les contraintes de liquidité, les banques vont faire un tri et devenir plus sélectives dans l’octroi de crédits, plus réticentes à s’engager comme investisseurs en capital.


Les recours pour les entreprises

Les recours pour les entreprises à la recherche de financements sont alors assez restreints. Les jeunes entreprises ne peuvent pas faire appel au marché obligataire, souvent réservé à une élite de très grands groupes et trop onéreux pour de plus petites, surtout dans un contexte de très grande frilosité.

L’autre recours possible afin de financer leur croissance serait d’être accompagné par des professionnels du capital d’investissement (qui soutiennent près de 5 200 PME et apportent des capitaux à plus de 1 500 entreprises) mais le contexte n’est pas non plus idéal car depuis quelques années, les investissements dans les entreprises se font plus rares. Cette situation tendue n’est pas durablement fiable pour les entreprises.

Les normes prudentielles

Les normes prudentielles obligent peu à peu les banques et les assurances à réduire leurs investissements de près de 80% depuis 2008. Les règles de Bale III visant à ce que les banques renforcent leurs fonds propres ainsi que celles de Solvabilité II concernant les assurances, pénalisent fortement le capital d’investissement.

Actualité

Désormais, le calcul est simple, chaque euro investi dans une entreprise non cotée exige 49% de fonds propres (contre 39% dans une action cotée). De plus, le fait que la France ne bénéficie pas, comme d’autres Etats, de fonds de pension nationaux significatifs à titre d’investisseurs, fait que la part des fonds levés auprès des banques et des assureurs est tombée à 20% en 2010 (moins de la moitié de ce qu’elle était avant la crise).

La situation actuelle est celle-ci : « 2008 a été une très grosse année de levée de fonds, mais nous sommes en train de vider les caisses. ». Pour répondre raisonnablement aux attentes des entreprises, les besoins ne sont pourtant pas exorbitants et estimés à 10 milliards d’euros par an seulement.

« C’est dérisoire en comparaison des besoins totaux de financement de l’économie française alors qu’ils permettent un effet de levier sur la croissance. »

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides