Les nouvelles mesures pour l'épargne de long terme

Visa expert

L’article « Les nouvelles mesures pour l'épargne de long terme » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 17/12/2012

Les français consacrent une grande partie de leur revenu à l’épargne. Elle est majoritairement tournée vers les placements à court terme et l’immobilier. Alors le taux de collecte des Livret A et LDD (Livret de Développement Durable) a atteint un niveau record au mois d’Octobre avec 21,3 milliards d’euros, le gouvernement veut davantage orienter l’épargne des français vers les placements de long terme pour qu’elle profite davantage aux entreprises et à l’économie. Selon les statistiques de la Banque de France sur l’épargne des ménages, les placements à risque ( assurance vie en unités de compte, actions cotées et non cotées, OPCVM,…) représentent 1186,7 milliards d’euros au deuxième trimestre 2012, soit 32,1% des avoirs des français.


Le ministre de l’Economie, Pierre Moscovici, a annoncé une réforme globale de l’épargne financière à partir de 2013, et l’Association Française de la Gestion Financière (AFG) a présenté quelques aménagements afin de mieux réorienter les placements des épargnants.


Quels produits seront concernés par ces nouvelles mesures ?

banque-publique

Elargissement du PERP

La mesure la plus originale de l’AFG pour soutenir l’épargne longue des français, est de rendre le plan d’épargne retraite collectif individuel. D’après l’association, des produits de retraite offrant une sortie en rente existent aussi bien dans les entreprises, à travers les articles 39 ou les articles 83, que chez les particuliers à travers le plan d’épargne retraite populaire (PERP). Ce n’est pas le cas par contre pour les produits qui offrent une sortie en capital.


Les salariés ont la possibilité de souscrire à un PERCO dont les modalités sont négociées avec l’employeur et prévoir une sortie en rente ou en capital, ou parfois même les deux.

En revanche, un tel produit avec la possibilité de déblocage et sortie en capital au moment de la retraite, n’existe pas pour les particuliers. L’AFG souhaite réparer cette injustice et mettre en place le « Perco Individuel », appelé encore « PERP élargi ».


Reste tout de même à connaître la fiscalité de ce nouveau placement.

Création d’un PEA-PME

La mise en place d’un PEA dédié aux investissements dans les PME est la mesure phare de l’AFG à adopter et nécessaire au développement de « l’épargne longue » des français. Le PEA-PME sera distinct du PEA classique. Il permettrait ainsi d’investir dans tout type d’entreprises, actions et obligations. Son plafond serait limité à 50000€ - 60000€. Et le plafond de l’actuel PEA qui est aujourd’hui à 132000€ sera ramené à 200000€.


Ce nouveau PEA devrait relancer l’intérêt des particuliers qui ont déserté les places boursières depuis plusieurs mois.

Aménagement des FIP-FCPI

L’AFG souhaite également déplafonné le montant que peuvent lever les PME éligibles aux réductions ISF et de l’Impôt sur le Revenu auprès des investisseurs en direct ou par l’intermédiaire de fonds fiscaux de type FIP-FCPI. Actuellement ce plafond est fixé à 2,5 millions d’euros.


C’est la dernière ligne droite pour investir cette année en souscrivant aux FIP-FCPI. Ce placement offre une réduction d’impôt de 18% du montant investi dans la limite de 12000€ pour une personne seule et 24000€ pour un couple. Et là, une bonne nouvelle, l’AFG souhaite exclure l’avantage fiscal lié à la souscription de FIP FCPI du plafonnement global des niches fiscales, qui passera l’année prochaine à 10000€.

camembert

Incitation fiscale pour Assurance vie

Le gouvernement souhaite mettre en place une incitation fiscale pour les contrats d’assurances vie investis en Unités de Compte.


Au 30 Juin 2012, le fonds Euro (capital garanti) représentait près de 86% de l’encours de l’assurance vie. C’est un peu alarmant quand nous savons que le CAC 40 a atteint la semaine dernière son niveau le plus haut depuis 18 mois.

Conclusion

Dans le contexte d’incertitude actuel et après que l’attractivité du Livret A et du LDD a été renforcée par l’augmentation de leurs plafonds respectifs, il devient urgent de se tourner davantage vers les placements mobiliers dédiés au financement de l’économie. De nombreuses pistes sont à l’étude et chacune d’entre elles offrent de réels avantages. Cependant, en matière d’ investissement financier, il ne faut pas négliger la notion de risque et la plus grande prudence reste encore de vous faire conseiller par un professionnel de la gestion de patrimoine.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides