Quand Apple vient faire de la concurrence aux banques

Visa expert

L’article « Quand Apple vient faire de la concurrence aux banques » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Karl Toussaint du Wast - le 11/09/2014

Lors d’une conférence donnée par la firme internationalement connue Apple, Tim Cook, son actuel président, a fait la présentation des trois dernières nouveautés d’Apple : l’Iphone 6, l’Iphone 6 plus et la très attendue Iwatch, premier objet connecté.

Outre le perfectionnement du nouvel Iphone 6 par rapport à ses prédécesseurs et les nouveautés qui y sont intégrées, l’une d’elles a tout particulièrement attiré l’attention des consommateurs et des professionnels, le nouveau système de paiement sans contact « Apple Pay ».

Destiné à faciliter la vie quotidienne des futurs consommateurs, ce nouveau système de paiement donnera, grâce à l’utilisation de technologie de communication de proximité, la possibilité à ces derniers de régler certains de leurs achats au moyen de leur smartphone.

Si cette nouvelle apparaît, de prime abord, sans conséquences pour les banques dites « classiques », elle pourrait s’avérer être en réalité un concurrent majeur. Explications.

idee-selection-placement

Une dématérialisation progressive des modes de paiement

Avec la multiplication croissante au cours de ces dernières années des modes de paiements dématérialisés, comme par exemple Paypal, de plus en plus de consommateurs et notamment les plus jeunes c’est à dire ceux appartenant à la génération des 12-25 ans se laissent de plus en plus facilement tenter par la simplicité et la praticité de ces nouveaux moyens de paiement.

Bonne nouvelle pour les consommateurs en quête de nouveautés ou véritable tournant dans le monde de la finance ? Ces nouveautés technologies ne laissent pas indifférents les professionnels du secteur bancaire qui y voient des concurrents potentiels et féroces.

Plus précisément, les principales inquiétudes des professionnels résident dans une mise à l’écart des banques « classiques » au profit de banques dématérialisées. Ces derniers craignant au fur à mesure des années que les nouvelles technologies viennent remplacer les banques traditionnelles.

Une concurrence de plus en plus accrue pour les banques

Outre la concurrence accrue des banques en ligne due, pour l’essentiel, au développement d’internet au cours de ces dernières années, et la place de plus en plus importante prise par celui-ci dans la vie quotidienne des consommateurs français, les banques « classiques » devront désormais faire face à de nouveaux concurrents ; les smartphones.

Que ce soit en terme de coûts ou en terme de praticité, cette nouvelle concurrence va être rude pour les banques qui vont devoir faire face à concurrents proposant des modes de paiements en ligne dénués de tout surcoût éventuels (délivrance d’une carte bancaire, d’un chéquier, etc..).

Conclusion

En attendant la sortie officielle de l’Iphone 6 et de l’Iphone 6 plus, prévue pour le 19 septembre prochain, les professionnels du secteur bancaire semblent ne pas prendre la nouvelle à la légère. Néanmoins, rassurerons nous, il est fortement probable que ce nouveau mode de paiement sans contact ne concerne que certains achats bien spécifiques, tout du moins pour le moment.

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides