Collecte en hausse pour le livret A

Visa expert
avatar
Par Hotman Achab
Le 02/03/2018

L’article « Collecte en hausse pour le livret A » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Démarrant 2018 de manière favorable, le Livret A et le LDDS enregistrent une collecte nette de 3,9 milliards d’euros. Selon la caisse des dépôts, cette collecte est la plus forte depuis avril 2013. Pour illustration, elle avait été positive de 3,27 milliards en janvier 2017. Ainsi, l’encours total des deux livrets (intérêts capitalisés) s’élève à 379,9 milliards d’euros.

Livret A first

Avant toute chose, le regain de bienveillance pour le Livret A malgré son rendement faible de 0,75% est une des majeures surprises en ce début d’année. Nettement rétrogradé car très peu attractif, le PEL (Plan Épargne Logement) symbolise 8% seulement du total des placements contre 21% précédemment. Dans le même sens, sa collecte nette régresse de 66% pour un volume de 4 milliards d’euros. Son rendement actuel à l’instar de ses conditions générales est finalement plus contraignant que le livret A.

Autre constat, l’assurance-vie (placement favori des français) est en recul. La baisse du rendement des contrats en euros confirme cette tendance puisqu’elle démontre un basculement des fonds en euros vers les UC. Si les contrats en euros conservent la garantie de son capital, la logique patrimoniale d’allocation de portefeuille régule le transfert vers les unités de compte.

Moyen de riposte à la CSG

Si la plupart des placements sont concernés par la hausse de la CSG de +1,7 point à un niveau actuel total de 17,2%, les livrets défiscalisés y échappent. L’engouement des français pour le Livret A est ainsi soutenu par cette réforme. Ainsi, ce placement sûr, liquide et défiscalisé semble encore une fois conforter les antagonistes de la fiscalité.

À noter : les livrets réglementés ne sont pas les seuls à être privilégié par les français. Ces derniers continuent de garnir leurs comptes courants. Le flux des dépôts à vue s’élève également à 25 milliards d’euros selon la Banque de France.

Conclusion

Favorisant la sécurité au rendement, l’épargnant français moyen continue de vouloir privilégier l’épargne bancaire disponible tel que le LDD, Livret A, LEP au détriment de l’assurance-vie et autres placements financiers. Acceptant désormais son rendement net inférieur à 1%, le Livret A se voit naturellement privilégié et illustre la désorientation des ménages dans l’environnement de taux bas : sécurité et faible rendement. Récemment réformée et toujours dans le viseur du gouvernement, la fiscalité de demain va possiblement subir quelques modifications. Je vous invite ainsi à lire notre article Fiscalité de l’épargne : Et demain ?

Enfin, gardez en tête qu’avec 0,75% de « rendement » et une inflation à 1% l’année dernière, si vous avez un livret A ou un LDDS, vous perdez chaque jour un peu d’argent…. Mais au moins le capital est garanti.

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Hotman Achab , Conseiller en gestion de patrimoine

Diplômé d’un Master en gestion de patrimoine qu’il a obtenu en 2003, Hotman Achab débute sa carrière professionnelle au sein de la Société Générale en tant que conseiller patrimonial pendant 4 ans puis rejoint la Banque Postale où il occupe les fonctions de conseiller patrimonial. En 2010, il intègre la division Banque Privée, toujours à la Banque Postale, où il sera notamment élu « meilleur CGP d’Ile de France ». En 2014, après plus de 11 ans passées dans l’environnement patrimonial bancaire, Hotman souhaite évoluer et décide de s’associer au Groupe Wast & Van et prend la direction, début 2015, de Wast & Van Grand Paris.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides