Profits record des banques Européennes

Visa expert

L’article « Profits record des banques Européennes » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 16/09/2015

La crise Financière que nous traversons depuis 2007/2008, ne semble plus qu’un lointain souvenir pour les principales banques du vieux continent. En effet, les dix plus grandes banques Européennes affichent fièrement dorénavant une croissance à deux chiffres de leur résultat net. Les données de l’agence Bloomberg confirment cette reprise : des performances bancaires avec des bénéfices nets globaux annoncés de 11,4 milliard d’euros au 2ème trimestre 2015 ! Merci la BCE (Banque Centrale Européenne) !

pea-pme

En effet, depuis les crises des dettes souveraines, de la crise en Grèce, on peut constater une reprise de la croissance. Il faut remonter à 2011 pour enregistrer de tels résultats, les années de 2012 à 2014 ayant été plutôt calmes. On peut prendre comme exemple le cas de la Société Générale, cette dernière affiche ses meilleures performances depuis 2007 avec 1,35 milliards d’euros de bénéfices net.

Les raisons de cet élan positif sont diverses, nous notons la politique monétaire accommodante de la BCE avec son QE qui commence à faire son effet sur les demandes de crédits chez les particuliers principalement (banque de détails). Ces derniers repartent à la hausse depuis Mars, avec un net rebond des crédits à la consommation et immobilier, qui s’explique par la faiblesse des taux qui ont boosté les demandes de renégociations notamment. Hausse des encours crédits : +2,2 % pour le Crédit Agricole ; +1,3 % pour la SG ; +0,8 % pour la BNP PARIBAS,

Il faut également signaler que les banques ont enregistrées une baisse importante du cout du risque dans beaucoup de pays ainsi que des cessions d’actifs exceptionnels, qui confirme bel et bien une amorce de la reprise économique au sein de la zone Euro et du retour des performances. La crise Grec et la volatilité des marchés qu’elle a engendré aurons participée à l’amélioration du marché bancaire qu’il soit de détail ou de financement et d’investissement. Enfin signalons également, la remontée des taux à Long Terme : ce qui est une bonne nouvelle pour la reprise économique depuis le mois de Mai 2015 maintenant. Ceci permet également de favoriser les résultats des principaux établissements bancaires sans pour autant peser sur les demandes de crédit qui devraient rester stable.

Conclusion

La reprise économique est bien d’actualité, tous les voyants sont verts pour les banques. Elles n’auront pas connu de résultats aussi encourageants dans un tel contexte depuis longtemps. C’est dernière pour obtenir ces chiffres auront dû quand même faire face à une concurrence croissante de la finance digitale et opérer en interne des restructurations afin de diminuer leur coûts pour rester compétitive.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides