Le taux du livret A va baisser en août

Visa expert

L’article « Le taux du livret A va baisser en août » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Guilhem Garcia - le 22/07/2015

Alors que le taux du livret A était déjà très bas, l’Etat vient de décider de baisser à nouveau son taux à 0,75%. Support d’épargne de précaution préféré des français, avec un encours de 233 millions d’euros, sa flexibilité, sa sécurité et sa disponibilité ont toujours attiré un grand nombre d’épargnant. Mais aujourd’hui, avec une progression des prix à la consommation(hors tabac), servant de référence au taux du livret A, qui s’est stabilisé à 0,3% sur douze mois, nous aurions dû voir apparaitre un taux à 0,5% si l’on applique la formule de calcul automatique.

Le taux du livret A va baisser en août

La BCE mène le bal

« Nous sommes dans une période où la BCE met en place des moyens considérables pour faire redémarrer l’économie et remonter l’inflation.(…) il est hors de question que les taux ne baissent pas au cours de l’année. » Cette annonce du gouverneur de la banque de France préparait le terrain pour une future baisse du livret A. Cette baisse permettrait de faciliter l’application de la politique monétaire de la BCE. Malgré cela, l’état ne devrait pas appliquer la formule de calcul du taux du livret A. En effet, ce taux doit être supérieur d’un quart de point à l’inflation hors tabac qui aujourd’hui amènerait un taux à 0,5%. Mais Christian Noyer, gouverneur de la banque de France, a décidé d’y déroger au vue des prévisions d’une légère augmentation de l’inflation d’ici la fin de l’année mais également pour préserver le pouvoir d’achat des épargnants.

Les logements sociaux en ligne de mire

Cette baisse de taux devrait également permettre de favoriser la construction de logements sociaux. En effet, la caisse des dépôts, qui centralise 65% des dépôts, devrait pouvoir octroyer des prêts à de meilleures conditions notamment aux organismes HLM. Au vue du manque de logements sociaux toujours plus grandissant, cette mesure pourrait permettre de combler une partie de ce manque de logements. Cependant, les organismes HLM auraient préféré une baisse plus significative, qui aurait permis de créer un véritable écart de taux pour le financement de leurs opérations.

Les autres livrets devraient suivre

Cette baisse devrait également entrainer dans son sillage une baisse de taux de l’ensemble des livrets bancaires qu’ils soient réglementés ou non. On peut dès lors se poser la question de l’intérêt des épargnants à conserver cette épargne liquide. Aujourd’hui, le seul attrait de ce type de placement semble être leurs disponibilités. On peut s’attendre à une décollecte progressive, avec une réorientation des fonds sur des supports plus rémunérateurs comme les assurances vie. En effet, la différence de rentabilité même sur un simple support en fonds Euro sera aujourd’hui au minimum du simple au triple.

Conclusion

Il faudra surement attendre quelques mois pour véritablement voir les répercussions de cette baisse de taux. Mais il semble déjà qu’elle ne fasse pas l’unanimité. Les épargnants vont devoir trouver des solutions alternatives pour que leur épargne fructifie au risque de voir leur liquidité perdre en valeur avec l’inflation et se tournent déjà de plus en plus vers l’alternative : l’assurance-vie. Quant à la relance des constructions de logements sociaux, la faible baisse de taux risque de ne pas assez inciter les organismes HLM à relancer des demandes de financement pour de nouveau programme.

À propos de l'auteur

Guilhem Garcia , Conseiller en gestion de patrimoine

Après l’obtention d’un Master en gestion de patrimoine, Guilhem débute sa carrière au sein d’une grande banque régionale. Après 10 ans de carrière dans différents groupes bancaires, où il a occupé des postes de conseiller clientèle professionnel à gestionnaire en patrimoine, il décide d’ouvrir son cabinet spécialisé en prévoyance et patrimoine auprès d’un des grands assureurs de la place. Son désir d’indépendance et d’évolution professionnelle, le pousse naturellement à rejoindre début 2014 le groupe WAST AND VAN en tant que consultant en gestion de patrimoine sénior.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides