Assurance-vie : quelles alternatives aux fonds euros ?

Visa expert

L’article « Assurance-vie : quelles alternatives aux fonds euros ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 02/05/2012

L’ assurance vie répond à de nombreuses exigences en matière de support et de placement. C’est un outil d’investissement dont la souplesse permet de se constituer un patrimoine, de le valoriser mais aussi de le transmettre de façon avantageuse, tout en bénéficiant de rendements attractifs. Vous privilégiez souvent les fonds euros comme véhicule d’investissement mais des alternatives performantes existent. Néanmoins, il est vrai qu’elles présentent certains risques à connaître.

tablette-croissance

Fonds en euros : les rendements vont-ils remonter ?

Qu’ils soient investis en obligations d’État, en emprunts d’entreprises, en actions, en produits de trésorerie ou en immobilier, les fonds en euros restent les supports les plus plébiscités pour les contrats d’assurance-vie. Leur rendement est corrigé chaque année selon notamment l’évolution du taux moyen des emprunts d’État (les fameux taux directeurs).


Depuis 2008, le rendement des fonds en euros n’a cessé de baisser en raison de la baisse des taux directeurs. La crise a par ailleurs engendré une vague importante de demandes de retraits sur ce support. Les fonds euros ont en effet vu leur rendement divisé de moitié en 10 ans. Ce rendement s’est stabilisé aux alentours des 3% mais les prévisions sont optimistes et les rendements pourraient se redresser pour 2013. Preuve de cet optimisme, pour la première fois en 6 mois, les versements sont repartis à la hausse, dépassant les retraits.

Assurance-vie : des alternatives aux fonds euros

Certes, le fonds en euros vous permet d’éviter tout risque de perte en vous garantissant la protection de votre capital mais mettre en place une gestion variée par le biais d’un contrat multi-supports peut être une alternative intéressante. Les supports d’investissement sont nombreux : fonds obligataires à échéance (FCP, SICAV), produits structurés, unités de comptes classiques, SCPI et autres supports financiers.


Selon votre contrat, le choix d’OPCVM est plus ou moins varié. Il peut atteindre plusieurs centaines de possibilités et vous permet de choisir le type de gestion que vous souhaitez privilégier : de la plus sécuritaire à la plus risquée. Selon les variations des marchés financiers, vous pouvez réallouer votre capital d’un support à l’autre, et cela, sans fiscalité.

assurance-vie-feuille

Avec des obligations à échéance, le rendement annoncé est garanti. Le risque est donc amoindri. Il en va de même avec les fonds structurés mais pour ces derniers la performance n’est garantie que si le scénario de départ se réalise.


Si vous souhaitez investir dans l’immobilier grâce à votre assurance-vie, c’est aussi possible. Preuve que l’on peut tout mettre (ou presque) dans un contrat d’assurance-vie. Les fonds immobiliers (par le biais des SCPI) présentent des rendements réguliers et peu volatil. De plus en plus de contrats en proposent mais vous n’êtes pas à l’abri d’une baisse de la valeur des parts.


Quelque soit la répartition de vos actifs, une notion est importante, c’est celle de la gestion de votre contrat. Pour savoir quand vendre et acheter, vous pouvez choisir de vous faire conseiller. Si vous préférez gérer seul votre contrat, gardez à l’esprit que le rééquilibrage de vos actifs doit être régulier pour sécuriser vos gains et limiter les pertes. D’ailleurs, vous pouvez envisager d’ouvrir plusieurs contrats chez plusieurs gestionnaires, cela vous permettra aussi de limiter les risques du placement financier.

Conclusion

Le fond euros a encore de beaux jours devant lui. Que son rendement remonte ou non, il reste la valeur sûre pour l’investisseur qui privilégie la prudence et la valeur de repli (en cas de fluctuations boursières importantes) pour celui qui prend plus de risques. Sachez que la clé de la réussite de la gestion de votre assurance-vie est la diversification des supports voire même des contrats. Dans tous les cas, pour optimiser la performance de votre assurance-vie, il est nécessaire de ne pas le laisser prendre la poussière afin de le faire fructifier.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides