Assurance-vie : un mois de mai positif

Visa expert
ANAIS COURAUD AVATAR AUTEUR
Par Anais Couraud
Le 04/07/2018

L’article « Assurance-vie : un mois de mai positif » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Dans le prolongement du mois d’avril 2018 et de notre dernier focus sur l’assurance vie : la collecte du produit d’épargne préféré des français est restée stable au mois de mai. Malgré l’arrivée de la période estivale, souvent propice à une augmentation des retraits, les français demeurent davantage fourmi que cigale. En effet, d’après la dernière publication de la Fédération Française de l’Assurance (FFA), la collecte nette du mois de mai a dépassé les 2 milliards d’euros. Un montant qui apparaît nettement supérieur à celui des cotisations collectées un an auparavant. Aujourd’hui l’encours net global de l’assurance vie représente 1 694 milliards d’euros en France.

Un patrimoine financier qui a doublé en presque 20 ans

Même si la période actuelle devrait être profitable aux différents investissements, les français continuent d’opter en majorité pour l’épargne sans risque. Effectivement, sur les 5 014 milliards d’euros de patrimoine financier des ménages français, près des deux tiers sont épargnés sur des placements réglementés classiques qui n’ont pour légitimité que leur ancienneté et leur liquidité.

Les raisons de ce regain vers l’épargne depuis 2000 sont multiples : se protéger contre les « imprévus », préparer la retraite, financer les études des enfants et pour certains, acquérir une résidence principale.

Quelques chiffres

Au cours de ce mois de mai 2018, le montant des versements sur l’assurance vie s’est élevé à environ 10,7 milliards d’euros contre un peu moins de 8,7 milliards d’euros de prestations (les retraits). Ce niveau de collecte nette (dépôt – rachat) est considéré comme l'un des meilleurs observés ces derniers mois. En effet, on constate qu’il est quasiment similaire au mois précédent. Néanmoins, il est largement plus élevé que celui du mois de mai 2017 puisqu’il représentait à cette époque seulement 100 millions d'euros.

En outre, la collecte nette atteinte depuis le début d'année est bien au-dessus de celle de la même période un an plus tôt. A noter que depuis le mois de janvier 2018, elle compte presque les 10 milliards d'euros alors qu'elle atteignait à peine les 1,5 milliards d’euros sur les cinq premiers mois de l'an dernier.

Bonne nouvelle pour les assureurs

Les établissements financiers proposant ce type d’épargne n’ont pas lésiné sur leurs efforts et cela a été payant. En effet, depuis le 1er janvier, environ 29% des cotisations, soit un équivalent de 17 milliards d'euros, ont été versées sur des supports en unités de compte, où le capital n’est pas garanti. De janvier à mai 2017, cette part était de 27%, soit une augmentation de 2% sur les 12 mois glissants. Les assureurs s’orientent de plus en plus vers ce type de supports puisque les fonds euros les obligent à augmenter leur réserve suite à la directive Solvabilité II.

Conclusion

Certes les français sont frileux et très friands de placements liquides et garantis en capital, néanmoins ces derniers s’estiment mal informés sur les différents supports d’investissements existants. Vous souhaitez obtenir une meilleure rentabilité de vos placements et un suivi adapté à votre profil d’investisseur ? Nos conseillers spécialisés en épargne vous accompagnent pour déterminer quel support d’investissement vous conviendra le mieux.

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Anais Couraud , Conseillère en gestion de patrimoine

Après l’obtention d’un BTS Assurance en alternance à Groupama Gan Vie en tant que gestionnaire dans le Pôle Prévoyance, Anaïs ressort forte d’une première expérience dans le domaine de l’assurance de personnes. Par la suite, elle fait le choix de poursuivre ses études en Licence Professionnelle Métiers du Droit Privé à la Faculté de Bordeaux afin d’approfondir les connaissances juridiques et qu’elle a pu appréhender lors de son BTS. Grâce à ces 3 années dans le secteur de la protection de la personnes, Anaïs maitrise les différents produits assurantiels tels que la prévoyance, la santé, la retraite et l’assurance vie. Aujourd’hui, du fait de son intérêt pour les produits financiers et immobiliers, elle entreprend un Master en Gestion de Patrimoine et Marchés Immobiliers à l’INSEEC. Elle rejoint le groupe Net Investissement en 2017 à Bordeaux.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides