Assurance-vie : une collecte nette à 0€ en mars

Visa expert

L’article « Assurance-vie : une collecte nette à 0€ en mars » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 04/05/2017

La collecte nette de l’assurance-vie en mars s’élève à zéro euros d’après les données de la Fédération Française de l’Assurance. Sa chute dure maintenant depuis sept mois.

Assurance-vie : une collecte nette à 0€ en mars

Une assurance-vie en équilibre

Qualifiée comme produit d’épargne préféré des Français, l’assurance-vie termine le mois de mars sur une collecte nette de zéro euros, selon les analyses de la Fédération Française de l’Assurance (FFA). Pour être plus précis, les retraits et les dépots effectués sur les contrats d’assurance-vie ont été identiques, par conséquent l’assurance-vie s’est retrouvée « à l’équilibre » en mars.

Les Français ont cotisé environ 12,2 milliards d’euros, ce qui est au dessus de la moyenne, comparé à ces derniers mois. Néanmoins, le montant des retraits, s’élevant également à 12,2 milliards d’euros, représente un peu plus depuis janvier 2016.

En septembre 2016, la collecte nette était négative, représentant 600 millions d’euros. Globalement, elle n’a jamais attiré plus de 800 millions d’euros. Depuis septembre, elle a collecté un total de 2,1 milliards d’euros, comparé au mois de juillet 2016 où elle s’élevait à 2,5 milliards d’euros.

Les français se dirigent vers le livret A

Plusieurs raisons poussent les éparganant à ne pas cotiser. Premièrement, les fonds en euro des assurance-vies rapporte de moins en moins. La situation actuelle des taux bas a fait que ce placement estimé sans risque n’est plus rémunéré au dessus de 3%, et encore, pour les meilleurs contrats.

Les assureurs ont pourtant mis du temps à passer les contrats en euros sous la barre des 2% de rémunération annuelle. En France, beaucoup de ménages préfèrent privilégier le livret A ces derniers mois, ce qui leur rapporte une rémunération légèrement inférieure à l’assurance-vie mais qui leur permet une liberté de mouvement plus importante.

La loi Sapin II freine les épargnants

Les épargnants ont une raison de plus de douter sur l’assurance-vie. Un dispositif de la loi Sapin II peut bloquer temporairement les rachats et les arbitrages sur leur contrat en cas de crise très grave. Cette menace freine de nombreux épargnants. De plus si Emmanuel Macron est élu, celui-ci a évoqué l’application d’une « flat tax » dans certains cas concernant l’assurance-vie qui inquiète également certains détenteurs de ce support.

Conclusion

Malgré le ralentissement de la collecte sur assurance-vie, les assureurs ne sont pas inquièts de cette situation. Ils préfèrent en profiter pour diriger les épargnants vers des contrats en Unités de Compte sur lesquels ils peuvent marger plus tout en immobilisant moins de fonds propres.

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides