Comment réveiller votre assurance vie ?

Visa expert

L’article « Comment réveiller votre assurance vie ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 15/10/2011

La crise a fait fléchir la rentabilité des fonds en euros pourtant particulièrement rentable surtout pour les assurances vies. Quelles sont les autres solutions disponibles et rentables au titre de votre contrat d’assurance vie ?


Le taux du fonds en euros a subi une baisse de 30 centimes par an. Les clients ont donc tout intérêt à diversifier leur épargne de 5 à 10% sur des supports en unités de compte offrant une espérance de rendement supérieur, avec des risques naturellement limités. Il existe donc plusieurs alternatives pour réveiller votre assurance vie.

Actualité

Les SCPI

Les sociétés civiles de placement immobilier ou SCPI continuent d’être rentables. Ces sociétés (bien que moins rentables qu’en 2009 où elles ont reversé près de 6,04%) ont versé des revenus de 5,63% aux porteurs de parts au cours de l’année 2010.

Aujourd’hui c’est un nombre croissant de contrats d’assurance-vie qui en proposent. Cependant, il est important de souligner que les SCPI n’apportent pas la même garantie en capital qu’un fonds en euros et il est erroné de penser être à l’abri d’une baisse de la valeur de la part.


Les produits structurés

Quelques produits structurés comme les unités de compte à capital garanti peuvent s’avérer intéressants. Certaines unités de comptes par exemple, proposent aux souscripteurs 100% de la hausse du CAC 40 avec une garantie du capital au terme d’un délai donné. D’autres types de produits structurés peuvent également être une solution avantageuse si on souhaite y placer son argent : ceux qui prévoient le versement de coupons annuels (pouvant aller jusqu’à 10%) à condition qu’ils soient assortis d’une protection suffisante du capital en cas de baisse de l’indice.

Les fonds flexibles

Ces fonds également appelés « patrimoniaux » ont la particularité de pouvoir sécuriser rapidement la position des actifs en cas de crise. En effet, au lieu de suivre une allocation fixe entre actions et obligations qui se répartissent souvent moitié-moitié dans le cas des placements financiers à profils classiques équilibrés, le gérant du fonds peut désormais investir librement sur toutes les classes d’actifs.

Cette gestion flexible est, en théorie idéale, pour tirer profil des hausses de la bourse en amortissant les pertes. Par exemple, pendant que le CAC 40 chutait de 20% entre Janvier et Octobre 2011, certains fonds mixtes en euros flexibles ont pu limiter cette baisse à -9% en moyenne, sur la même période.

Actualité

Cependant, parmi les 500 fonds de la catégorie, toute la difficulté consiste à trouver le bon gérant. Car encore une fois, si certains ont réussi à limiter la baisse, d’autres accusent des reculs plus marqués.


À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides