L’assurance vie relève la barre

Visa expert

L’article « L’assurance vie relève la barre » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 05/04/2013

Après une année 2012 difficile, l’ assurance vie semble repartir avec une collecte brute en progression de 7% sur les mois de janvier et de février (3ème mois consécutif de collecte nette positive).

construction-patrimoine1

De bons résultats pour les deux premiers mois de l’année

Selon la note mensuelle de conjoncture de la FFSA (Fédération française des sociétés d’assurances) et du GEMA (Groupement des entreprises mutuelles d’assurances), les assurances vie ont enregistré au mois de février une collecte brute de 10,7 milliards d’euros, à peine moins que les 13 milliards encaissés en janvier dernier. Pour ces deux premiers mois de l’année, la collecte brute est donc supérieure de 6,8% à celle enregistrée début 2012.


Si on regarde la collecte nette (différence entre cotisations et prestations), les résultats sont également positifs, avec une progression de 6,1 milliards d’euros sur janvier et février, qui contraste avec la décollecte de 3,6 milliards d’euros de l’année 2012. Au final, à fin février, l’épargne gérée dans les contrats d’assurance vie s’élève à 1405,5 milliards d’euros (+3% sur un an).

Les raisons de cette progression

Philippe Crevel, secrétaire général du Cercle des épargnants, explique dans un communiqué que « L’assurance vie bénéficie de la stabilité de son régime fiscal et du moindre engouement pour l’immobilier ». Il ajoute également que « La baisse du rendement du Livret A a également joué à la marge en faveur de l’assurance vie ». Le niveau de collecte a d’ailleurs été plus élevé sur l’assurance vie que sur le Livret A en février, ce qui n’était pas arrivé depuis plusieurs mois.


Cette progression de la collecte est aussi liée au changement de la fiscalité des actions depuis le 1er 2013. Dorénavant, avec la disparition du prélèvement forfaitaire libératoire, les plus-values et dividendes sont soumis au barème de l’Impôt sur le revenu. De plus, l’abattement de 3050€ pour un couple sur les dividendes disparaît.


Ces modifications importantes du régime de taxation des actions ont conduit les banquiers à conseiller de nombreux arbitrages aux épargnants qui, pour éviter d’être plus taxés, ont retiré leurs fonds de leurs comptes titres pour les réorienter sur l’un des derniers placements défiscalisés : l’assurance vie.

Une aubaine pour les banquiers, pas pour les assureurs

Les banquiers qui ont dirigé leurs clients vers ces arbitrages sont responsables de la quasi-totalité de cette hausse de collecte constatée début 2013 sur les contrats d’assurance vie. Après l’adoption de la loi de finances 2013, leur collecte brute a augmenté de 24% en janvier (par rapport à janvier 2012), et de 8% en février, soit une progression de 17% sur 2 mois, contre 7% pour l’ensemble du marché. De leur coté, les assureurs qui n’ont pas bénéficié de ces arbitrages voient leur collecte continuer de chuter (-15% sur les 2 mêmes mois).

Conclusion

Attention aux mirages. L’analyse de ces chiffres démontre que la progression de la collecte risque d’être limitée dans le temps, d’autant plus que les rendements des fonds en euros risquent de ne pas remonter à court terme compte tenu de la faiblesse des taux d’intérêt qui persiste.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides