SCPI : fusion entre Crédit Mutuel Pierre et Multimmobilier 1

Visa expert

L’article « SCPI : fusion entre Crédit Mutuel Pierre et Multimmobilier 1 » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 08/01/2016

La Française REM, acteur majeur de la pierre-papier, émettrice des Sociétés Civiles de Placements Immobiliers (SCPI) : Crédit Mutuel Pierre et Multimmobilier 1, annonce que le projet de fusion entre-elles s’apprête à voir le jour. La décision de l’Assemblée Générale Extraordinaire (AGE) est prévue pour le 19 janvier 2016, elle prendra effet rétroactivement le 1 janvier 2016. La fusion entrainera donc l’absorption de Multimmobilier 1 par le Crédit Mutuel Pierre.

Le souhait de fusionner ces deux SCPI s’officialise cette année. L’objectif est de taille, en effet, la valorisation est estimée à 1,8 milliards d’euros ce qui permettraient de nouvelles opportunités. Quelles raisons poussent ces SCPI à fusionner ? Et dans quel but le font-elles ?

scpi3

Quelles sont les motivations de cette fusion ?

Tout d’abord, le patrimoine, assez comparables, des deux sociétés a été un facteur de choix vers une fusion. En effet, toutes deux possèdent majoritairement des immeubles de bureaux sur Paris et la région parisienne.

Cette fusion va permettre une meilleure vision de l’ensemble du marché français mais aussi Européen. La SCPI fusionnée, de part sa taille, occupera une place importante sur le marché. Ce rang lui permettra de s’ouvrir à de nouveaux secteurs d’activités de part la diversification de l’actif immobilier, ou encore à de nouvelles zones géographiques. Bien entendu, toutes ses motivations sont portées par la volonté d’augmenter la rentabilité de la SCPI grâce à la fusion, ainsi que tous les indicateurs de performance. Par exemple, en améliorant le taux de distribution qui est le reflet de la rentabilité pour une SCPI.

Le souhait est de faire mieux que les années précédentes où Multimmobilier 1 enregistrait un taux de distribution de 4,50% et Crédit Mutuel Pierre, 4,51% en 2014.

Schéma-Absorption SCPI

Quelles vont être les changements ?

La fusion-absorption va entrainer un apport de titres de la SCPI Multimmobilier1 vers Crédit Mutuel Pierre 1, afin que cette dernière augmente son capital. Ces titres ont été évalués au plus juste. La valeur d’échange retenue est de 255,78€ pour CMP 1 et de 640,24€ pour Multimmobilier 1. Autrement dit, la parité d’échange est fixée à 2,5 parts de CMP 1 pour 1 part de Multimmobilier 1.

Quant aux parts détenues, les investisseurs devront porter attention à la décision des rompus. Les rompus sont les écarts liés à la différence entre la valeur nominale d’une nouvelle part et celle d’une ancienne.

Le traitement des rompus se fera dans les 20 jours suivants l’AGE. Les associés de Multimmobilier 1 pourront, soit obtenir le remboursement du rompu, soit verser un complément afin d'obtenir une part supplémentaire à 255,78 €.

L’inscription pour retirer ou acheter des parts est fermée depuis le 30 novembre. Cependant, pour les personnes ne souhaitant pas bénéficier de la fusion, un registre est ouvert au sein de Crédit Mutuel Pierre, la SCPI absorbante, pour les deux groupes. De nouvelles souscriptions seront possibles, proportionnellement au nombre de retraits, une fois la fusion définitivement réalisée.

Conclusion

Ainsi, dans quelques semaines, nous assisterons donc à la fusion-absorption de Multimmobilier 1 par le Crédit Mutuel Pierre dans le but d’unir leurs forces et d’augmenter leur importance en France. De manière générale, un placement dans des SCPI apporte une relative sécurité de part la mutualisation du risque. C’est également un moyen simple de faire fructifier son capital car la gestion du parc immobilier est réalisée par la société. De ce fait, faire le choix d’une SCPI reste donc une façon accessible d’investir dans la pierre plus simplement, de part un ticket d’entrée accessible. Enfin, il reste à anticiper la rentabilité de cette future SCPI, qui sera probablement de l’ordre de la rentabilité passée.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides