SCPI : un placement qui séduit les français

Visa expert

L’article « SCPI : un placement qui séduit les français » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 04/05/2012

En 2011, les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) affichaient une rémunération moyenne de 4,6%, 2ème meilleure performance après l’or. Les SCPI sont pourtant encore peu privilégiées par les épargnants, fervents de l’investissement dans la pierre « physique ». Mais les français plébiscitent de plus en plus la pierre papier car elle permet de réaliser un investissement immobilier sans pour autant rencontrer les contraintes de la gestion locative.

Placement SCPI

SCPI : un placement attractif

On note un véritable essor de la « pierre papier » avec le développement des SCPI qui sont à ce jour plus de 200. Elles peuvent être de deux types : les SCPI de rendement et les SCPI fiscales. A noter que certaines sont éligibles à des contrats d’ assurance-vie.


En 2011, les SCPI ont enregistré une collecte nette de 2,8 milliards d’euros. Malgré un recul de leur rentabilité (les SCPI les plus performantes servent encore plus de 5% net de rendement annuel), y placer son argent offre une performance attrayante notamment de par la régularité de leurs résultats. En effet, ces dernières années, les revenus distribués par les SCPI sont restés stables sur un marché de l’immobilier quelque peu chahuté.

En faisant l’acquisition de parts de SCPI, vous devenez co-propriétaire dans un parc immobilier d’entreprise (bureaux ou commerces) ou résidentiel de milliers de mètres carré en France. Vous faites un achat immobilier simplifié et vous ne rencontrez pas les complications de la gestion locative tout en pouvant espérer des rendements intéressants. En 2011, ils étaient de l’ordre de 5,5 à 6% pour les SCPI de rendement.

SCPI de rendement : la solution à privilégier

L’offre de SCPI est très variée et en la matière mieux vaut choisir les SCPI de rendement (SCPI de commerces et de bureaux). Privilégiez les grandes maisons de gestion qui administrent des SCPI depuis des années et ne choisissez pas une SCPI sur son seul rendement. Sachez également que l’immobilier tertiaire est souvent plus rémunérateur que l’immobilier résidentiel.


Autre avantage des SCPI : elles vous permettent d’accéder à un portefeuille immobilier diversifié. Ainsi, les loyers perçus proviennent de plusieurs locataires, de divers types de biens et de marchés différents. Vous mutualisez donc les risques locatifs.


Attention toutefois, en souscrivant à des parts de SCPI, votre capital investi n’est pas garanti. La revente de vos parts dépendra aussi du marché immobilier. Pour vous éviter de mauvaises surprises, prenez donc des précautions dans le choix de la société de gestion dans laquelle vous placez votre argent.


Assurez-vous que la SCPI en question possède un parc immobilier diversifié dans un secteur géographique dynamique. De plus, ce parc immobilier se doit d’être de qualité. Faites par exemple attention à ce que les biens qui sont en gestion ne nécessitent pas des travaux importants.

immeuble2

En tant qu’associé de la SCPI vous avez accès à un ensemble d’informations très détaillé et qui vous est remis chaque trimestre : valeur de l’actif, répartition géographique, principales acquisitions et cessions etc. ces informations, obligatoires, sont également remises et publiées par l’AMF garante de la transparence de l’investissement.

Conclusion

L’investissement dans la « pierre papier » est une alternative intéressante au placement « classique » de l’ investissement locatif. Toutefois, investir dans l’immobilier par le biais des SCPI n’est pas sans risque. C’est plutôt un placement à long terme pour lequel il est nécessaire de prendre quelques précautions. La principale étant le choix de la société de gestion, pensez à comparer les différentes SCPI à votre disposition.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides