Initier les jeunes à dresser et suivre un budget

Visa expert

L’article « Initier les jeunes à dresser et suivre un budget » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 22/04/2013

Selon une étude initiée par l'ICCA et menée par Harris et Decima sur de jeunes canadiens, l'on a appris que la quasi-totalité des jeunes reconnaissent l'importance de la gestion de l'argent. Pourtant, seuls 41% d'entre eux affirment d'être en mesure de le faire et de maîtriser les rouages de la gestion d'un budget.

collaboration

Comment apprendre ? Qui va enseigner ?

Les chiffres recueillis sont les suivants : le tiers de ces jeunes ont affirmé être capables de suivre scrupuleusement un budget. Un peu plus du tiers, soit 36 % d'entre eux, ont affirmé savoir dresser un budget. 39% de ces jeunes ont confié pouvoir établir une balise par rapport à leurs dépenses. 48% ont toutefois assuré être capables d'utiliser les cartes de crédit raisonnablement et de manière responsable.


Les jeunes d'aujourd'hui, pour se délester des contraintes de gestion, préfèrent déléguer celle-ci. Ceux qui n’en ont pas les moyens s’en chargent eux-mêmes mais sans savoir vraiment comment. Il faut donc que quelqu'un se mette à enseigner aux jeunes comment s'y prendre pour gérer leurs finances.

Selon 13% d'entre eux, c'est le gouvernement qui devrait s'en charger. 24% d'entre eux estiment que c'est le devoir de l'école, tandis que 89% pensent que cette responsabilité revient aux parents. Un chiffre assez élevé pour les parents, alors que seuls 16% d'entre eux ont réussi à bien gérer leur comptes. Résultat : tout le monde reste dans le flou même si chacun est conscient de l’importance du sujet.

Un compte bancaire, une bonne idée ?

L'initiation des enfants aux systèmes bancaires peut pallier cette carence d’enseignement théorique. En effet, il est tout à fait possible de leur ouvrir un compte bancaire, d'autant plus que la possession d'un compte en banque aidera à les responsabiliser. De plus, il est désormais plus facile pour la famille et les proches de déposer un montant sur le compte lors des évènements comme les anniversaires, noël, etc.


Toutefois, il est nécessaire de prendre connaissance de certains principes simples. Entre autres, l'ouverture d'un compte bancaire pour un enfant mineur n'est autorisée qu'aux parents, aucune autre personne ne peut le faire.

banque-publique

D'ailleurs, l'enfant titulaire du compte ne pourra utiliser ce compte en banque de manière indépendante et autonome qu'une fois atteint son 18ème printemps. Avant cette date, il est important que les parents lui explique la législation, entre autres les choses que l'enfant peut ou ne peut pas faire, pour son compte.


Déjà, il faut connaître les différentes offres que vous pouvez choisir en fonction de l'âge de votre enfant. En règle générale, les institutions bancaires mettent à disposition diverses offres, en fonction de la tranche d'âge de l'enfant qui souhaite ouvrir un compte en banque.


Lors de décisions importantes ou exceptionnelles, comme la demande d'un prêt assez conséquent, les parents sont invités à se porter garants de cette démarche.


Dans tous les cas de figure, il serait judicieux de demander conseil auprès des banquiers. Une visite à la banque, en compagnie de votre enfant serait alors le premier pas le plus adapté. Comme les jeunes sont également très habiles avec l'outil internet, établir un comparatif banques en ligne ne serait pas non plus une mauvaise idée.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides