Investissement viticole : les caves patrimoniales

Visa expert

L’article « Investissement viticole : les caves patrimoniales » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 20/07/2012

Avec l’essor des placements dans le vin du fait de l’attractivité de ce secteur, un nouveau concept est apparu afin d’ouvrir les possibilités d’investissement viticole au plus grand nombre de français : les caves patrimoniales. Des amateurs de vin qui ont besoin de conseils de spécialistes aux connaisseurs aguerris qui souhaitent déléguer la gestion de leur cave, les caves patrimoniales sont une solution pour tous les investisseurs qui souhaitent placer leur argent dans le vin sur un marché en bonne santé.

investir-dans-le-vin

Pourquoi investir dans le vin ?

En choisissant le vin comme produit financier à part entière, l’investisseur diversifie son patrimoine en plaçant son argent dans une classe d’actifs en plein développement alors que les perspectives des supports classiques de la bourse sont dans le flou à cause des incertitudes qui planent sur l’économie.


Si l’investissement viticole connaît un succès croissant, ce n’est pas parce que c’est un placement en vogue mais surtout parce qu’il représente un placement original qui possède de véritables potentialités de performance.

Investir dans le vin et spécifiquement dans les Grands Crus (principalement les vins de Bordeaux et Bourgogne) présente un potentiel de rendements élevés car la demande est supérieure à l’offre du fait de la notoriété de ces vins, de leur qualité et de leur rareté. Ce dernier critère, la rareté, permet justement l’appréciation du cours du vin.


Enfin, en matière de fiscalité, il faut savoir que l’investissement viticole est exonéré de toute taxation pour toute cession inférieure à 5000€. Au-delà, la plus-value est taxable à hauteur de 19%. Les prélèvements sociaux (15,5%) viennent s’ajouter à cette imposition.


Un abattement de 10% s’applique par année de détention à partir de la 2ème année de détention soit une exonération totale lorsque la revente de l’actif se fait après plus de 12 ans de détention.


Si les arguments au profit d’un investissement dans le vin sont nombreux, ce placement n’en reste pas moins un placement financier qui nécessite de prendre certaines précautions.


Ainsi, il est déconseillé aux amateurs et même aux connaisseurs de prendre des risques démesurés en investissant hasardeusement par le biais de l’achat direct.


C’est pourquoi, des solutions se sont développées comme les caves patrimoniales. Réaliser un investissement viticole grâce à cette formule est déjà bien connu et utilisé aux Etats-Unis et en Angleterre. En France, elle se développe grâce à l’apparition de nouvelles sociétés de gestion.

Les avantages des caves patrimoniales

L’offre est adaptée aux investisseurs ayant un portefeuille plus ou moins important et présente aussi l’avantage d’être modulable puisque le placement est libre et peut être progressif.


Par exemple, avec un apport minimum de 10000 euros, il est possible d’investir dans des Grands Crus par le biais d’une cave patrimoniale. Avec des montants de l’ordre de 20000€ à 50000€ voire plus, il est alors possible de se constituer des caves patrimoniales encore plus importantes.


Ainsi, avec un investissement s’élevant au montant du ticket d’entrée (10000€), vous pouvez profiter des avantages de la cave patrimoniale et accéder à une très grande diversité de vins.

investir-vin

Ces caves patrimoniales offrent la possibilité d’investir dans le vin en se créant une cave sur mesure ou une cave type selon votre volonté. Mais aussi selon les disponibilités et les propositions que peut vous faire le gestionnaire si vous souhaitez bénéficier de ses conseils de professionnel du secteur et du marché du vin.


Un des avantages majeurs des caves patrimoniales réside justement dans le fait qu’il est possible de gérer soi-même sa cave ou d’en déléguer la gestion. Dans tous les cas, l’investisseur a la possibilité de suivre son placement en ligne grâce à des tableaux de bord.


Pas besoin alors d’être un expert en vin puisque la société assure un suivi des cours et informe même l’investisseur quand les bouteilles atteignent leur potentiel optimal de valeur de revente. Par la suite, le gestionnaire propose aussi des achats de remplacement.


Un véritable suivi donc qui s’accompagne d’un certain niveau de garantie puisque le gestionnaire s’occupe aussi des questions d’assurance de la cave ainsi que de sa gestion logistique (transport, stockage, entretien de la qualité de la cave, etc.).


Ainsi, à condition de choisir un gestionnaire professionnel et compétent, l’investissement dans le vin en plaçant son argent dans une cave patrimoniale offre un véritable potentiel de performance tout en sachant que la durée recommandée d’un tel placement est d’au moins 3 ans.

Conclusion

L’investissement viticole par le biais des caves patrimoniales est une solution intéressante pour tout investisseur qui souhaite diversifier son patrimoine. En faisant le choix de ce placement original, l’investisseur peut espérer de belles perspectives de rentabilité. En outre, sachez qu’il existe une alternative aux caves patrimoniales. Il s’agit des fonds communs de placements (FCP) dans le vin. Et si vous avez plutôt un penchant pour les œuvres d’art que pour les bouteilles de vin, l’ investissement dans l’art est aussi un placement attractif pour diversifier son patrimoine tout en le faisant fructifier. Alors, faites-vous conseiller afin de savoir quelle est la solution de placement original la plus adaptée à votre gestion de patrimoine.

En savoir +

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides